Archive for acadiepedia.com

Innover à l’école en 2016…

21082016Je suis à me préparer pour la rentrée scolaire 2016. Je serai de retour à la suite d’un congé différé de 8 mois qui m’a permis de faire le plein d’énergie et de faire une pause professionnelle. Le temps a passé vite et j’ai eu la chance avec mon épouse, de réaliser plusieurs projets de voyages et autre. Je réalise que je suis gâté par la vie et que ces moments de reculs m’ont permis d’apprécier bien des choses sur le plan personnel que professionnel.

Lorsqu’on prépare une rentrée scolaire, il est important de prendre un temps d’arrêt pour regarder où l’on est et où on veut aller. Au CAHM, j’ai la chance de travailler avec une équipe qui veut développer plusieurs projets permettant aux élèves d’apprendre de façon innovante. Ce n’est pas un secret ; que ce soit par notre projet de Labo créatif, le site Acadiepédia ou le colloque Clair2017, nous essayons de développer une culture collaborative et de faire rayonner nos pratiques éducatives. À mon retour, je constate que même après 8 mois de congé, les mêmes défis sont toujours au rendez-vous. Dans les médiaux (ici et ici ), on se pose les mêmes questions à savoir si l’utilisation des nouvelles technologies est utile et apporte une valeur ajoutée aux apprentissages. Les amateurs de données probantes questionnent la pertinence des approches innovantes et cherchent les recherches qui démontrent leur efficacité. Nous sommes dans le domaine de l’innovation et bien entendu, les nouvelles recherches tardent à se faire connaitre. Pourtant, il existe déjà plusieurs recherches qui démontrent déjà l’impact du numérique. Certaines personnes semblent trouver que ce n’est pas encore suffisant alors que d’autres croient qu’il faut avancer et aller de l’avant plus rapidement. Difficile de concilier schiste qu’on retrouve entre les pédagogues qui aimeraient une pédagogie de type traditionnelle et ceux qui veulent que ça change et que se soit différent. Le débat devient encore plus difficile lorsque tous mettent leurs grains de sel selon leurs expériences personnelles, leurs gouts et leurs besoins. Ces discussions bien souvent à sens unique et cacophonique tournent généralement en rond. Au fond, nous voulons tous les meilleurs apprentissages possible pour les élèves. Reste maintenant à définir ce qui semble le plus important. Des vidéos comme celles-ci circulent sure le web ;

D’autres expliquent l’importance de la créativité et de la curiosité chez les enfants ;

Le monde de l’éducation au Canada est à un point charnière (et de non-retour). Il faut maintenant mettre tout en œuvre pour définir une politique claire de l’utilisation des nouvelles technologies dans les écoles. Les provinces habituellement tendent à réinventer la roue dans leurs coins. Voici une belle occasion de collaborer ensemble et de définir les bases qui seront utiles aux jeunes Canadiens. Il faut que ces politiques soient plus claires et flexibles. Si nous échouons, cela démontrera à quel point la bureaucratie aura consommé nos façons de se renouveler. De toute façon, attendre serait pire… C’est certain et nous n’avons pas besoin de méta-analyses pour nous le confirmer… Si cela peut nous aider tant mieux, mais bon, il existe plusieurs excuses pour ne rien faire et ne rien tenter… Je suis pour l’utilisation de données probantes en éducation et il existe de bonnes pistes dans les travaux de John Hattie et ailleurs. Je crois qu’il ne faut pas mettre tous nos œufs dans le même panier. Il faut continuer à encourager l’innovation et aider les gens qui veulent aller de l’avant. Il faut aussi encourager TOUS les enseignants à prendre des risques calculés et leur donner les outils dont ils ont besoin. Il faut revoir nos pratiques et continuer à partager ce qui se fait de bien. Il faut éliminer schiste en éducation et travailler à ce que tous les enseignants voient l’innovation pédagogique comme un domaine de recherche-action pertinent et nécessaire à la réussite de tous les élèves.

Il faut aussi apprendre à écrire en public et partager nos découvertes sur les médias sociaux. Je crois encore que le blogue scolaire reste le meilleur moyen pour que des enseignants et des élèves puissent réfléchir à haute voix et pour partager tout ce qui se fait de bien en éducation. Je rêve peut-être, c’est mon droit. C’est aussi ce qui me permet d’avancer dans mon travail de jour en jour. Plusieurs personnes rêvent comme moi, mais n’osent pas en parler à cause de la critique, des commentaires et autre. C’est dommage. Pour ma part, la vraie éducation réside dans l’appropriation d’une capacité à débattre, de réfléchir et de développer sa pensée critique. La vraie éducation réside dans la possibilité de former des personnes autonomes, libres, capables de réfléchir et actives dans leurs communautés. Notre but n’est pas de développer des travailleurs seulement capables de faire des tâches répétitives dans une usine ou de demeurer silencieux devant les injustices de ce monde. Comment est-ce que nos élèves développeront ces habiletés si nous ne le faisons pas nous-mêmes. Ne sous-estimons pas nos élèves. Ils sont capables de tellement plus… Pour vous en convaincre, allez voir les billets d’élèves de 12-13 ans du Carrefour de l’Acadie de Dieppe sur le Blogue des Jeunes d’Acadiepédia. Ce que cette enseignante a réalisé à faire avec ses élèves est incroyable. Imaginez si tous les enseignants choisissaient d’en faire de même…

Nous aurons besoin d’accompagner les enseignants et les encourager à prendre des risques. La recherche le dit (ici).

Pendant ce temps, les enfants du 3e millénaire arrivent dans les collèges et ceux qui les accueils ne savent pas trop comment les prendre.  Nos élèves seront prêts…  Et vous ?

Je suis de retour… 😉

Ma présentation au Colloque Branché sur l’élève…

PrintJe serai présent demain pour présenter un atelier au colloque « Branché sur l’élève » présenté aux écoles privés de la région de Québec.  Ce colloque est organisé par le Cadre 21, Cylabe interactif et la Fédération des établissements d’enseignement privés du Québec (FEEP).  J’aurai la chance de présenter le projet Acadiepédia et d’expliquer la démarche et le développement du projet.  Celui-ci maximise l’utilisation de plusieurs outils du WEB 2.0 dont le bloque, les WIKI, YouTube, Flicker, SoundCloud et le « Streaming audio ».  Le projet est ouvert à toutes les écoles de la francophonie.  Il est gratuit et sans publicité.

À l’origine de ce projet en 2014, je voulais développer un espace de publication gratuit et où je pourrais mettre à profit mes compétences TIC en travaillant de près avec des élèves de d’autres écoles de mon district et d’ailleurs.  Je voulais donner la chance à d’autres école d’utiliser ces outils comme j’ai réussi à le faire au CAHM, l’école que je dirige depuis près de 16 ans.  De plus, je voulais développer une structure qui permettrait à des élèves de tous les niveaux de coconstruire en utilisant des outils du WEB 2.0 en marge du Congrès mondial acadien de 2014.  C’est à ce moment que le projet Acadiepédia a pris son envol.

J’avais déjà présenté un projet similaire auparavant, mais comme je n’avais pas eu d’échos et de temps pour le réaliser, j’ai donc eu envie de le dépoussiéré et de le développer.  J’ai eu la chance d’avoir des gens qui dès le départ ont cru au potentiel rassembleur et pédagogique du projet.  En plus du DSF-NO, le groupe Place aux compétences a décidé lui aussi de supporter financièrement le projet.  D’autres commanditaires ont aussi permis d’avancer.

En gros, le site Acadiepédia comporte 3 parties majeures; un Wiki de collaboration, le Blogue des jeunes et la Radio des jeunes d’Acadiepédia.

Le WIKI de collaboration est un espace WEB où les élèves participants peuvent décrire leur communauté comme ils aimeraient que les visiteurs du WEB la découvrent.  Si on recherche sa communauté sur Wikipédia, on y retrouvera des informations.  Souvent, cette information est officielle et n’est pas aux vraies couleurs de la communauté.  Les élèves pourront donc développer une page de leur communauté avec leurs couleurs, leurs gens et leurs idées.  Déjà, les pages des communautés commencent à se développer, mais il est certain que ceci prendra du temps et qu’avec les années, le contenu deviendra de plus en plus important.  Sur le WIKI de collaboration, on retrouve aussi des listes de lectures de vidéos disponibles sur YouTube sur des sujets qui pourraient intéressés les jeunes d’Acadiepédia.  Il ne s’agit pas ici d’apporter les élèves sur YouTube, mais bien YouTube aux élèves.  Ils existe déjà plusieurs vidéos pertinentes et le Site d’Acadiepédia veut ramener sous un même toit toutes ces vidéos.  Que dire aussi de la musique francophone et acadienne sur YouTube.  Il y a en a beaucoup.  Pour faire connaitre celle-ci et développer la culture identitaire, une liste de lecture d’artistes acadiens est disponible.  Il est même possible de faire jouer ces chansons de manière aléatoire.   Souvent, les enseignants disent qu’ils n’ont pas accès à de la musique acadienne.  Avec Acadiepédia, l’accès à plusieurs vidéos de musique acadienne est possible.  Finalement, le WIKI de collaboration continent aussi des outils de recherche et de publication.  Celui-ci continuera d’évoluer avec le temps.

Le Blogue des jeunes permet aux élèves participants d’écrire en public et de participer à la rédaction d’articles sur un fil de presse WEB.  Les élèves peuvent écrire sur des sujets de leur choix et de partager avec d’autres élèves du même âge et de la région.  Déjà près de 1300 jeunes on accès à ce blogue et plusieurs enseignants intègrent petit à petit l’utilisation de cet outil pour apprendre à mieux écrire.  Il faut à l’occasion surmonter quelques mythes à l’utilisation du blogue dans un cadre scolaire, mais bon, les enseignants qui acceptent de faire l’expérience ont une belle ouverture à faire différemment.  Les billets sont archivés dans le temps et aussi par toutes sortes de catégories qui permettent aux enseignants et aux parents de suivre les participants.  Lorsqu’un enseignant me fait part qu’il aimerait participer, je me déplace dans sa classe pour quelques heures de formation et j’initie les élèves à la publication WEB.  Ceux-ci n’ont aucune difficulté et semblent aimer l’expérience.  Une page Facebook d’Acadiepédia est disponible et plusieurs billets sont ainsi partagés au grand public.  Avec le temps, le rythme de production devrait devenir plus important.  Je remarque que la différence tient souvent au fait qu’un enseignant encourage les élèves à écrire sur le blogue.  Comme ce n’est pas naturel au départ, il est important que les adultes au niveau des écoles encouragent les élèves à publier.  Lors qu’ils prennent aussi le temps d’aller placer des commentaires, la motivation s’accentue.

Logo_RadioDesJeunesLa Radio des jeunes permet aux participants de participer à la réalisation et à la production d’émissions de radio en format MP3.  Ces émissions sont ensuite ajoutées à une liste de lecture qui joue de manière aléatoire sur le WEB en utilisant le service USTREAM.CA.  J’ai été surpris de l’ampleur qu’a pris ce projet en ci peu de temps.  je suis agréablement surpris de la tournure des évènements et déjà, la Radio des jeunes compte plus de 100 heures de programmation.  Celle-ci continue d’évoluer avec le temps.  De plus, un espace pour mettre en ligne des fichiers de la radio est disponible pour les écoles participantes.  Cette page utilise SoundCloud et permet la création d’albums pour que les gens puissent écouter directement en ligne le contenu.

Fiche technique du projet;
ficheacadiepedia
Liens importants utilisés pendant ma présentation;

1- Le site officiel d’Acadiepédia

2- Le Blogue du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM)

3- Le Labo créatif du CAHM

4- Les projets entrepreneuariaux du CAHM

5- Mon portfolio professionnel

6- Le site du colloque de Clair2016

Je termine ce billet en disant que je me considère bien chanceux de pouvoir continuer à participer au développement d’un tel projet.  Je remercie la confiance de mes patrons, mais aussi celle des enseignants et des élèves qui osent faire différemment.  Ce n’est pas toujours facile d’innover, mais avec le temps je sens une plus grande ouverture.  Je crois aussi que les gens se sentent accompagnés.  Bien que je n’ai pas assez d’heures dans la journée pour tout faire ce que j’aimerais faire, le projet avance de jour en jour, de mois en mois…  Je rêve au jour où nous pourrons accueillir des élèves d’autres communautés francophones du Nouveau-Brunswick, du Canada et pourquoi pas du monde entier.  je crois aussi qu’avant de courir, il faut ramper, puis marcher…  C’est la raison de ma participation et de la présentation de mon atelier.

Merci de nous suivre sur Acadiepédia !!!

Les meilleurs moments 2015 de la Radio des Jeunes d’Acadiepédia…

radio4La Radio des Jeunes d’Acadiepédia a passablement été occupée cette année.  J’ai donc pensé faire une rétrospective des meilleurs moments des entrevues de la dernière année.  J’avais fait la même chose ici pour 2014.  Cette année, des élèves de la Radio des Jeunes ont couvert plusieurs évènements, dont Clair2015, Buzz’Arts 2015, le Salon du livre d’Edmundston et l’expo-science du DSFNO.  Il est possible d’écouter toutes les entrevues produites à ce jour en allant sur la page web de la station de radio ou en allant directement sur notre espace Sound Cloud.  Dans le segment audio ci-dessous, vous pourrez entendre plusieurs personnes interviewées cette année dont le ministre de l’Éducation du Nouveau-Brunswick, M. Serge Roussel, Biz auteur et membre du groupe Loco Locass, Richard Petit, Cindy Roy, Jeff Wilson, René Arseneault, Madeleine Dubé, Cyrille Simard et plusieurs autres.  Vous pourrez aussi entendre quelques extraits de pièces musicales, dont une du groupe Blé.  Vous pouvez écouter les meilleurs moments 2015 en cliquant sur la flèche ci-dessous;

J’aimerais remercier tous nos partenaires qui font en sorte qu’il est possible de continuer le développement de la plateforme d’Acadiepédia.  Notre projet continue d’évoluer et a tout le potentiel de devenir un incontournable au Nouveau-Brunswick et ailleurs.  Il est possible d’écouter la Radio des jeunes d’Acadiepédia en tout temps sur le Web en utilisant le lien suivant.  Merci aussi de lire les publications des textes dans le Blogue des Jeunes et de nous suivre sur Facebook.  Bravo aux jeunes qui participent activement aux émissions de radio et à toutes les personnes qui rendent ces activités possibles!

Acadiepédia sera présenté au 15e Sommet de la francophonie !!!

AcadiepediaLOGO_MEDTransparentC’est maintenant officiel, Acadiepédia sera présenté lors du 15e sommet de la francophonie à Dakar au Sénégal du 23 au 30 novembre prochain.  J’aurai donc la chance d’être accompagné par mon épouse et collègue Danis Michaud en plus d’une dizaine d’autres personnes qui feront partie de la délégation officielle du Nouveau-Brunswisk.  Essentiellement, nous représenterons le gouvernement du Nouveau-Brunswick pour montrer notre savoir-faire dans le cadre du projet Acadiepédia lancé l’été dernier dans le cadre du Congrès mondial acadien 2014.  En plus d’être fière d’avoir été sélectionné, j’aurai la chance de rencontre plusieurs personnes provenant de toute la francophonie internationale et ainsi agrandir ainsi notre réseau de communication et d’échange.

J’aurais bien aimé pouvoir apporter des élèves pour faire de la radio en direct, mais le contexte actuel ne le permet pas.  J’aurai donc sur place du matériel pour faire de la radio en direct sur le web pour, je l’espère, faire de la radio avec de jeunes Africains qui voudront bien se prêter au jeu sur place.  Nous envisageons de réaliser des entrevues, diffuser un mélange de musique sénégalaise et acadienne.  Nous voulons aussi faire quelques conférences en direct avec les élèves de mon école au Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM).  Ceux-ci pourront communiquer avec nous à l’aide de Skype et ils pourront ainsi nous poser des questions ainsi qu’aux visiteurs de notre kiosque qui sera installé au Village de la francophonie. D’autres exposants seront aussi de la partie. J’en saurai un peu plus lors d’une prochaine rencontre.

Nous en profiterons donc pour faire rayonner le projet Acadiepédia avec la « Radio des jeunes« , mais aussi avec « Le blogue des Jeunes » et le wiki de collaboration.  Nous avons déjà un village du Burkina Faso d’inscrit en plus de plusieurs autres au Canada.  Nous aurons peut-être la chance d’élargir le nombre des communautés présentes sur Acadiepédia.

Nous sommes donc à nous préparer pour cette belle aventure.  Ce sera mon 3e voyage en Afrique après avoir été au Kenya et au Mali.  En plus des vaccins d’usages, du visa et autres préparatif nécessaires, je dois faire l’inventaire du matériel qui sera essentiel pour faire de la radio web.  En plus du défi de transporter ces équipements, il faut aussi s’assurer de leur compatibilité pour le courant électrique (220 V à 110 V) et pour l’accès au Web.  Ce sera donc un beau défi technologique et pédagogique.  Je vais évidemment aussi laisser des traces de notre aventure par mon blogue.

À suivre…

La Radio des Jeunes au CMA 2014…

Je m’apprête à vivre une belle expérience au Congrès Mondial Acadien (CMA) qui débutera en fin de semaine.  La Radio des Jeunes d’Acadiepédia sera sur place pour produire des émissions en direct sur la bande 104,5 FM pour la région d’Edmundston et sur le web.  C’est plus d’une soixantaine de jeunes qui ont répondu à l’appel.  J’ai eu la chance d’accompagner certains de ces jeunes lors du Salon du Livre d’Edmundston en compagnie de Michel Delorme de Radio Enfant.  Cette année mon travail de mentor m’a donné la chance de développer le site Acadiepédia.  Le lancement officiel est prévu pour le mercredi 13 aout prochain.  J’ai ainsi eu la chance d’apprendre plein de nouvelles choses et de rencontrer plusieurs personnes qui ont contribué à leur façon au développement du site.  Plus de 550 jeunes participent au « Blogue de Jeunes« , d’autres ont contribué au WIKI et d’autres à la radio.  La fiche technique du projet développé en compagnie d’importants commanditaires explique plus en détail le projet.

Nous avons encore une fois réussi à obtenir une permission spéciale d’industrie Canada pour pouvoir utiliser la fréquence 104,5 FM.  Nous l’avions fait aussi pour Clair2014 et pour le Salon du livre d’Edmundston.  Les élèves ont reçu une journée de formation à la fin du mois de juin et même si certains en seront à leurs premières armes en radio, ils seront aidés d’élèves qui ont participé au Salon du Livre.  Lors de cet évènement, nous avions cru que les artistes et auteurs n’auraient pas vraiment envie de participer aux entrevues étant donné que nous n’étions pas une radio professionnelle.  C’est tout le contraire qui s’est produit.  Les auteurs et artistes ainsi que les politiciens rencontrés ont été très généreux de leur temps et de leur personne.  Nous avons été choyés par de nombreuses rencontres dont Steven Gilbeault, Clara Hughes, Herménégilde Chiasson et plusieurs autres.  Des exemples d’entrevues sont disponibles ici.  La même chose risque de se produire cette fois-ci au CMA.  Nous aurons même une guitare de prête si un artiste aimerait se produire en direct…  À suivre…

Acadiepédia… Fiche technique…

Voici la fiche technique produite par l’organisme « Place aux compétences » que je remercie pour leur support tout au long de l’année dans le développement du projet Acadiepédia.

ficheacadiepedia

Une copie du fichier en format PDF est aussi disponible.

Les TICe changent elles aussi…

J’ai participé au 14e colloque de l’APTICA la semaine dernière. Avec le thème  » Une citoyenneté à l’ère numérique : à qui la responsabilité ? » le temps est propice à la réflexion. La conférence d’ouverture d’Yves Bourgeois, Directeur à l’Institut d’études urbaines et communautaires de l’Université du Nouveau-Brunswick va aussi dans cette voie.  J’ai été surpris et désolé de voir le nombre de participants qui jadis remplissaient la salle.  Le temps est aux changements et les nouvelles technologies de l’information et des communications en éducation (TICe) n’y font pas exceptions. Cette année a été très différente pour moi sur le plan professionnel.  J’ai eu la chance de déployer un projet qui me tient à coeur et de rencontre plusieurs élèves et enseignants un peu partout dans mon district scolaire.  J’essaie de faire dans le district, ce qui nous avons réussit de faire au CAHM pour ce qui est du Web participatif.  Cette année, la grande différence était le temps et les moyens.  Premièrement, j’ai eu du temps pour mettre en oeuvre une structure dans le cadre du projet Acadiepédia.  On n’imagine pas les interruptions que nous vivons dans l’horaire quotidien d’une direction d’école.  Cette année, je le réalise pleinement.  Je pouvais me concentrer sur des tâches spécifiques à l’abri d’interruptions de toutes sortes.  C’est incroyable ce qu’on peut accomplir lorsqu’on a du temps…  Je le réalise maintenant…  J’ai aussi eu la chance d’avoir les moyens pour développer le projet.  J’ai la chance d’avoir des partenaires qui croient au potentiel des outils du Web participatif et plus spécifiquement à celui des élèves. J’ai aussi pris du temps pour accomplir toute sorte de tâches tout au long de l’année pour m’apercevoir qu’il est facile de tomber dans la routine et dans les pièges de la bureaucratie.  Tout dépend de nos choix et de nos priorités.  Ce n’est pas nouveau, je crois beaucoup au potentiel de l’utilisation du blogue dans l’apprentissage.  Le projet d’Acadiepédia est donc un moyen pour développer l’écriture et la lecture des élèves qui y participent. De plus, la Radio des Jeunes permet aux élèves de développer leurs compétences à l’oral et de développer leur culture identitaire.  Pas mal pour un site créé à partir d’une page blanche… Acadiepédia est le genre de projet qui se développe sur le temps.  Il faut être patient et ce genre de structure n’est pas disponible chez « Wallmart ».  Il faut donc développer la connectivité avec différents outils et créer un environnement participatif.  Une belle surprise cette semaine de pouvoir lire sur le blogue d’une amie et collègue, le commentaire suivant au sujet d’Acadiepédia; « Par exemple, le projet des jeunes du nord-ouest du Nouveau-Brunswick initié parRoberto Gauvin est exemplaire. En effet, dans le wiki de collaboration Acadiepédia, les jeunes ont interviewé la ministre de l’Éducation, l’ancien gouverneur général, un écrivain, etc. Ces émissions de radio ont été mises en ligne sur le wiki. » Cette remarque explique bien mes intentions en développant de tels outils.  Pour écrire mieux, il faut écrire plus.  Cela me rappelle une vidéo que j’avais réalisé quelques années passées et qui semble toujours d’actualité ;

 

L’innovation en éducation est lente, mais en même temps accélérée.  Les outils et les changements s’accentuent à un pas effréné, mais je me questionne à savoir si notre démarche d’enseignement a réellement changé.  On demande à des gens qui n’écrivent pas et qui ne lisent pas d’enseigner l’écriture et la lecture.  J’entends qu’on ne peut pas trop faire écrire les élèves, car il est impossible de tout corriger.  On aimerait que les élèves écrivent sans fautes d’orthographe avant de leur permettre de publier sur un blogue.  Je ne préconise pas ici la publication de textes bourrés de fautes, mais plutôt de textes où les élèves ont fait de leur mieux et qui démontrent une certaine progression vers la copie parfaite.  Apprendre à écrire est un long processus.  Il faut de la patience et de la persévérance pour que tous les élèves réussissent.  Je place le mot « tous » en gras, car c’est là le défi pour les enseignants et les directions d’école.  Nous voulons faire en sorte que tous les élèves réussissent.  Il est temps de prendre du recul et de mesurer l’impact de nos pratiques.  Nous avons tout en main pour faire une différence… Non ? Je vous invite en terminant à lire ou à relire mon billet intitulé « 10 mythes concernant l’utilisation du blogue dans un cadre scolaire »  Bonne réflexion !!!

Les cybercarnets du CAHM ont dix ans…

billet1Mercredi prochain marquera le dixième anniversaire des cybercarnets du CAHM.  Suite à la publication de ce premier billet le 19 février 2004 et après quelques dizaines de milliers autres billets, où en sommes-nous avec l’utilisation des blogues en milieu scolaire ?  Difficile à évaluer.  Nous n’avons pas fait de recherche spécifique pour mesurer l’impact de cet outil dans la salle de classe.  Il existe même après dix ans, plusieurs mythes que j’ai essayé d’expliquer dans un billet précédent.  Est-ce que l’impact des blogues s’est fait sentir ?  Pour ma part, je ne peux que partager mes impressions.  Premièrement, écrire n’est pas une tâche de bas niveau.  Les élèves font difficilement des transferts avec les notions acquises pendant leur cours de français.  Ils trouvent difficile lorsqu’on leur demande de composer un texte, de résumer un article ou de donner leur opinion par écrit.  Plusieurs adultes trouvent aussi cela difficile.  Il ne faut donc pas se surprendre qu’au début de la publication de textes sur un blogue, les élèves écrivent moins.  Avec le temps, on peut voir qu’ils prennent de l,assurance et qu’ils écrivent plus et mieux.  Je prends par exemple le blogue de Guillaume qui démontre en quelques années que sont style d’écriture s’est indéniablement amélioré.  Voici 4 textes pris en ordre chronologique à partir de son blogue ; 1, 2, 3 et 4 .  Le blogue peut aussi être utilisé comme une sorte de portfolio scolaire où l<élève peut suivre le développement de es compétences.  Que dire des textes d’Élisabeth ; 1, 2, 3 et 4 ?  Il va s’en dire que ces deux élèves se sont améliorés en écriture avec le temps. Et c’est bien normal me direz-vous…  Avec le blogue, on peut voir les traces.  Est-ce que cette amélioration est causée par l’utilisation des blogues ?  Je crois que cet outil a renforcé l’apprentissage de l’écriture.  Personnellement, depuis que je blogue, j’écris mieux.  J’ai encore de la difficulté mais je suis plus à l’aise à m’exprimer par l’écrit et je crois qu’avec le temps, la structure de mes textes s’est améliorée.

Avec le projet d’Acadiepédia, le Blogue des jeunes et la nouvelle « Salle de rédaction du CAHM« , j’aie eu la chance de voir des textes de qualité.  Je crois qu’avec le temps, les enseignants voudront bien inclure l’utilisation des blogues dans leur pratique pédagogiques.  Ça prend du temps mais ça avance à petits pas…

Je termine ce billet en vous proposant de visionner une leçon sur les marqueurs de relations réalisée avec Sylvie Blain de l’Université de Moncton.  Sylvie a utilisé un billet d’une élève de 8e année pour démontre aux élèves participants à cette rencontre virtuelle, l’importance d’utiliser des marqueurs de relations pour améliorer leur textes.  Ainsi, les élèves on pu voir avec un exemple concret comment apporter l’écriture de leur texte à un autre niveau.  C’est donc possible de monter la barre un peu plus haut…

Acadiepédia; Prendre sa place sur le WEB…

PrintJ’ai la chance cette année de développer un projet qui maximise l’utilisation de plusieurs outils du WEB 2.0 dont le bloque, les WIKI, YouTube, Flicker et le « Streaming audio ».  Lorsque j’ai accepté de devenir Mentor en application pédagogique de l’ordinateur (APO) en septembre dernier, je voulais développer un projet où je pourrais mettre à profit mes compétences TIC en travaillant de près avec les élèves du district scolaire francophone du Nord-Ouest (DSF-NO).  Je voulais faire un peu avec le district ce que j’avais réussi à faire à l’école que je dirigeais depuis près de 13 ans.  De plus, je voulais avoir le temps de développer une structure qui permettrait à des élèves de tous les niveaux de coconstruire en utilisant des outils du WEB 2.0.  Les choses étant bien faites, 2014 est aussi l’année du Congrès mondial acadien qui aura lien dans la région en aout.  Plusieurs municipalités sont donc à mettre la main à la pâte pour développer toutes sortes d’initiatives et de projets en vue de ce rassemblement.  Le DSF-NO ne fait pas exception et de fil en aiguille, le projet Acadiepédia a vu le jour.  J’avais déjà présenté un projet similaire quelques années passées, mais comme je n’avais pas eu d’échos et de temps pour le réaliser, j’ai don eu envie de le dépoussiéré et de le développer.  J’ai eu la chance d’avoir des gens qui dès le départ ont cru au potentiel rassembleur et pédagogique du projet.  En plus du DSF-NO, le groupe Place aux compétences a décidé lui aussi de supporter financièrement le projet.  D’autres commanditaires pourront être présentés sous peu.  Depuis le mois de septembre, je m’active donc à développer la structure du projet et de recruter des élèves et des enseignants qui veulent participer au projet.  En gros, le site Acadiepédia comporte 3 parties majeures; un Wiki de collaboration, le Blogue des jeunes et la Radio des jeunes d’Acadiepédia.

Le WIKI de collaboration est un espace WEB où les élèves participants peuvent décrire leur communauté comme ils aimeraient que les visiteurs du WEB la découvrent.  Si on recherche sa communauté sur Wikipédia, on y retrouvera des informations.  Souvent, cette information est officielle et n’est pas aux vraies couleurs de la communauté.  Les élèves pourront donc développer une page de leur communauté avec leurs couleurs, leurs gens et leurs idées.  Déjà, les pages des communautés commencent à se développer, mais il est certain que ceci prendra du temps et qu’avec les années, le contenu deviendra de plus en plus important.  Sur le WIKI de collaboration, on retrouve aussi des listes de lectures de vidéos disponibles sur YouTube sur des sujets qui pourraient intéressés les jeunes d’Acadiepédia.  Il ne s’agit pas ici d’apporter les élèves sur YouTube, mais bien YouTube aux élèves.  Ils existe déjà plusieurs vidéos pertinentes et le Site d’Acadiepédia veut ramener sous un même toit toutes ces vidéos.  Que dire aussi de la musique acadienne sur YouTube.  Il y a en a beaucoup.  Pour faire connaitre celle-ci et développer la culture identitaire, une liste de lecture d’artistes acadiens est disponible.  Il est même possible de faire jouer ces chansons de manière aléatoire.   Souvent, les enseignants disent qu’ils n’ont pas accès à de la musique acadienne.  Avec Acadiepédia, l’accès à plusieurs vidéos de musique acadienne est possible.  Finalement, le WIKI de collaboration continent aussi des outils de recherche et de publication.  Celui-ci continuera d’évoluer avec le temps.

Le Blogue des jeunes permet aux élèves participants d’écrire en public et de participer à la rédaction d’articles sur un fil de presse WEB.  Les élèves peuvent écrire sur des sujets de leur choix et de partager avec d’autres élèves du même âge et de la région.  Déjà près de 250 jeunes on accès à ce blogue et plusieurs enseignants intègrent petit à petit l’utilisation de cet outil pour apprendre à mieux écrire.  Il faut à l’occasion surmonter quelques mythes à l’utilisation du blogue dans un cadre scolaire, mais bon, les enseignants qui acceptent de faire l’expérience ont une belle ouverture à faire différemment.  Les billets sont archivés dans le temps et aussi par toutes sortes de catégories qui permettent aux enseignants et aux parents de suivre les participants.  Lorsqu’un enseignant me fait part qu’il aimerait participer, je me déplace dans sa classe pour quelques heures de formation et j’initie les élèves à la publication WEB.  Ceux-ci n’ont aucune difficulté et semblent aimer l’expérience.  Une page Facebook d’Acadiepédia est disponible et plusieurs billets sont ainsi partagés au grand public.  Avec le temps, le rythme de production devrait devenir plus important.  Je remarque que la différence tient souvent au fait qu’un enseignant encourage les élèves à écrire sur le blogue.  Comme ce n’est pas naturel au départ, il est important que les adultes au niveau des écoles encouragent les élèves à publier.  Lors qu’ils prennent aussi le temps d’aller placer des commentaires, la motivation s’accentue.

Logo_RadioDesJeunesLa Radio des jeunes permet aux participants de participer à la réalisation et à la production d’émissions de radio en format MP3.  Ces émissions sont ensuite ajoutées à une liste de lecture qui joue de manière aléatoire sur le WEB en utilisant le service USTREAM.CA.  J’ai eu la chance de rencontrer Michel Delorme de radioenfant.ca dans le cadre de mes discussions avec des membres du comité organisateur du Congrès mondial acadien.  Celui-ci est venu lors du Colloque Clair2014 pour lancer la Radio des jeunes d’Acadiepédia.  Michel compte plusieurs années d’expérience.  La Radio des jeunes d’Acadiepédia était son 500e lancement…  J’ai donc l’opportunité d’apprendre beaucoup et avec l’aide de Joey Nadeau, un ancien élève du CAHM, le projet avnacera plus rapidement.  J’ai été surpris de l’ampleur qu’a pris ce projet en ci peu de temps.  je suis agréablement surpris de la tournure des évènements et déjà, la Radio des jeunes compte près de 22 heures de programmation.  Celle-ci continuera d’évoluer avec le temps.  La semaine prochaine nous serons à l’expo-sciences régionale du DSF-NO pour faire des capsules scientifiques et plus tard en avril, nous serons au Salon du livre d’Edmundston pour faire des émissions en direct avec des auteurs de renommées internationales.  À suivre…

billet2Une belle histoire dans le cadre de la Radio des jeunes d’Acadiepédia.  La semaine dernière, j’ai placé en ligne un répertoire de chansons d’artistes professionnelles qui sont jouées sur la Radio des jeunes.  Étant donné que la radio ne tire aucun profit de ses activités, nous voulons mettre en ligne des oeuvres d’artistes acadiens et francophones afin de les faire connaitre aux élèves et peut-être ainsi développer un public cible.  Dès que j’ai publié le répertoire, j’ai reçu un courriel du groupe « Les Païens » de la région de Moncton m’offrant une dizaine de pièce de leur répertoire afin que je les ajoute à la programmation.  J’étais estomaqué et fier de voir que les artistes y voient aussi un potentiel pour développer la culture identitaire.  Je suis touché par tant de générosité.  J’ose espérer que d’autres artistes professionnels ou émergents voudront bien faire de même.

Je termine ce billet en disant que je me considère bien chanceux de pouvoir développer un tel projet.  Je remercie la confiance de mes patrons, mais aussi celle des enseignants et des élèves qui osent faire différemment.  Ce n’est pas toujours facile d’innover, mais avec le temps je sens une plus grande ouverture.  Je crois aussi que les gens se sentent accompagnés.  Bien que je n’ai pas assez d’heures dans la journée pour tout faire ce que j’aimerais faire, le projet avance de jour en jour, de mois en mois…  Je rêve au jour où nous pourrons accueillir des élèves d’autres communautés francophones du Nouveau-Brunswick, du Canada et pourquoi pas du monde entier.  je crois aussi qu’avant de courir, il faut ramper, puis marcher…

Merci de nous suivre sur Acadiepédia !!!

À quelques jours de Clair2014…

Logo Clair2014Ça y est, nous y arrivons.  Clair2014 est à moins de 25 jours et demain, la rentrée scolaire sera évidemment, fort occupée.   Depuis quatre mois déjà, j’occupe les fonctions de Mentor en application pédagogique de l’ordinateur (APO) pour le district scolaire francophone du Nord-Ouest (DSF-NO).  J’ai eu au cours des dernières semaines collaboré à toutes sortes de projets et je n’ai pas assez d’heures pour tout faire ce que j’ai à faire.  Premièrement, le projet Acadiepédia se développe très bien et ceci au-delà de toutes mes espérances.  Plusieurs enseignants y voient une pertinence et plusieurs élèves sont maintenant en mesure de participer au « Blogue des jeunes« .  J’essaie un peu de faire au district ce que je faisais dans l’école où j’ai travaillé pendant plusieurs années, le CAHM.  Cette semaine, j’aurai l’occasion de collaborer avec des élèves de la douzième année qui contribueront au wiki des communautés.  Ce projet est en marge du Congrès mondial acadien d’aout 2014 et nous nous donnons les prochains mois pour développer et ajouter du contenu.  Nous espérons que le Wiki continuera d’évoluer au cours des prochaines années.  Plusieurs commanditaires se sont montrés intéressés au développement du projet et quelques annonces devraient suivre…

Aux cous des dernières semaines, en plus du développement du projet d’Acadiepédia, j’ai eu la chance d’accompagner des enseignants dans toutes sortes de projets dont le plateforme « CLIC » au Nouveau-Brunswick, le déploiement de pages Facebook pour certaines écoles, l’inscription et la gestion du matériel pour les cours en ligne, le déploiement de Centres de recherches, d’innovation et de création (CRIC) et du déploiement de flottes d’iPad.  J’aurai la chance de participer à une formation à Moncton sur le « Volume Purchase Plan » d’Apple afin de mieux gérer les achats d’applications.  Je participe aussi à un comité provincial de la révision des besoins informatique pour les écoles, le dossier des sciences humaines et les fêtes du Patrimoine.  Je participe aussi à la transition des blogues du CAHM sur WordPress avec Opossum.  La « Salle de rédaction des élèves du CAHM » aura un nouveau look sous peu et la page web de l’école continue à progresser.  J’ai aussi suivi mon premier MOOC sur une introduction au « Lean Sigma Quality ».  Par le fait même, j’ai aussi développé ce wiki sur les MOOC.  En février, j’aurai la chance de rencontrer des enseignants lors de différentes formations sur Symbaloo, Delicious, la BREC et Acadiepédia.  J’ai donc commencé à développer un Wiki de collaboration pour donner des pistes aux enseignants que j’accompagne.  Ja participe aussi à plusieurs réunions dont celles des directions d’écoles, de l’équipe pédagogique du DSF-NO et du Centre de l’appui à l’apprentissage de Grand-Sault.  Décidément, je ne chôme pas…

À la fin du mois, j’aurai la chance de participer au Colloque Clair2014 et de revoir plusieurs amis et collègues.  Ce colloque a déjà 5 ans et à commencé par une simple idée comme ça sur un blogue.  Rapidement, plusieurs commanditaires ont bien voulu supporter l’évènement et permettre à des gens qui partagent des intérêts communs de se rencontrer pour; Voir l’éducation autrement…  Je suis bien fier de la belle brochette des conférenciers proposés cette année.  Je suis aussi très fier de la liste des participants qui veulent être présents sur place et vivre une expérience unique.  J’ai eu, la chance de participer à plusieurs colloques un peu partout sur la planète et je crois que Clair2014 offre aux participants une belle expérience pédagogique et un sentiment communautaire important.  Le Forum des pratiques gagnantes proposera encore cette année 25 kiosques avec tes idées de valeur ajoutée à la salle de classe.

Au cours des prochaines semaines, je serai donc bien occupé à donner un coup de pouce à l’équipe du CAHM pour les préparatifs de Clair2014 et à faire avancer d’autres dossiers, dont celui d’Acadiepédia et du déploiement des iPad dans les CRIC.  Je remercie tous ceux et celles qui me permettent de vivre cette belle expérience cette année.  J’ai vraiment l’impression de pouvoir faire avancer plusieurs dossiers et que ceux et celles que j’accompagne apprécient mon aide.

En retour, j’apprends beaucoup… énormément…  Bonne année 2014 !!!  Voici en terminant un retour sur Clair2013.  Un reportage de CIMT Télévision de la région;

Acadiépedia; Prendre sa place sur le web…

Capture d’écran 2013-09-29 à 22.03.12Avec mon nouveau travail, j’ai la chance de développer un projet d’utilisation des outils du Web 2.0, du développement de l’écriture et du développement de la pensée critique.  C’est ainsi que le site Acadiepédia.com a vu le jour.  Le site  n’est qu’à ses premiers balbutiements.

Les élèves de toutes les écoles du district scolaire francophones du Nord-Ouest (DSF-NO) seront invités à contribuer sur un blogue où ils pourront partager leurs passions, leurs intérêts et leurs recherches.  Ce projet s’inscrit dans le plan annuel du DSF-NO pour le développement de la littéracie et de développement de l’identité culturelle.

Ce matin, j’ai eu la chance de rencontrer 7 jeunes de la 6e à la 8e année qui ont commencé à écrire.  Ils ont appris les rudiments de base de la plateforme WordPress.  N’hésitez pas à les encourager à continuer à écrire.  Écrire plus, écrire mieux…  Vous pouvez prendre connaissance de leurs textes en consultant le blogue officiel.

Demain, je rencontre des élèves de la Polyvalente A.J Savoie de St-Quentin pour leur donner une initiation aux blogues.  Vendredi je serai à Clair et l’école Sacré-Cœur de Grand-Sault lundi prochain.  Les entreprises ou organisations qui aimeraient aider au développement de ce projet peuvent communiquer directement avec moi.  Le site Acadiepédia.com se veut donc un plateforme qui permettra aux jeunes de présenter leur Acadie dans le cadre du Congrès Mondial Acadien (CMA) de 2014.  Le projet est expliqué plus en détail sur ce wiki collaboratif.

À suivre…