Les cybercauseries de CyberNB dans les écoles francophones…

Une première vague de cybercauseries était présentée la semaine dernière, dans les écoles secondaires Marie-Esther de Shippagan et à l’école secondaire Népisiguit de Bathurst.  Ces deux écoles font partie du District scolaire francophone du Nord-Est.  Pour connaitre l’idée derrière la présentation de nos cybercauserie, il est possible d’aller lire le billet suivant.  Cette année, ce sont 6 écoles secondaires francophones qui ont été sélectionnées à raison de deux écoles pour chacun des 3 districts scolaires francophones du Nouveau-Brunswick pour recevoir une cybercauserie.  L’expérience est très positive et les activités sont de haut-niveaux et intenses tout au long de la journée (L’horaire de la journée est disponible ici). En gros, les élèves qui y participent ont la chance d’entendre des professionnels du monde de la cybersécurité et de participer à des activités sur l’internet des objets et sur la programmation à l’aide de Micro:Bit.

De plus, j’aimerais souligner l’implication et l’accueil des écoles.  Celles-ci reconnaissent l’importance de renseigner les jeunes à la problématique de la cybersécurité et au besoin urgent de former de la main-d’oeuvre dans ce domaine au Nouveau-Brunswick.  Pendant cette journée, les élèves ont la chance d’entendre M. Sylvain St-Onge de Computech d’Edmundston qui travaille dans ce domaine et qui possède sa propre entreprise depuis plus de vingt ans. M. St-Onge participe aux rencontres et est accompagné de M. Brandon Cyr, un technicien gradué des programmes de formations du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Bathurst.  Celui-ci donne des trucs aux élèves pour se protéger et procède à une activité d’intrusion d’une caméra d’un ordinateur portable utilisé par les élèves qui sont présents durant cette journée.

Les  élèves ont aussi participé à une rencontre virtuelle avec M. Terry Cutler qui leur parle du métier en cybersécurité.  M. Cutler est le créateur de l’Internet Safety University, un programme utilisé pour aider les entreprises et les particuliers à se défendre des cybermenaces. M. Cutler est un expert en cybersécurité agréé par le gouvernement (un Hacker éthique certifié) et dirige la division de cybersécurité ​​chez SIRCO, un cabinet d’enquêtes et de protections basé à Montréal, au Canada.  Il collabore également régulièrement à des reportages médiatiques nationaux et internationaux sur la cybercriminalité, l’espionnage, les failles de sécurité, les escroqueries sur Internet et les véritables dangers des réseaux sociaux auxquels les familles et les personnes peuvent être confrontées chaque jour. Il a été nommé au numéro 1 du top des 20 personnes les plus influentes de la cybersécurité par IFSEC Global en 2018 et il a également reçu un prix de l’éducateur de l’année 2017 en cybersécurité.  Nous sommes donc choyés de pouvoir compter sur ces experts.

Je veux aussi souligner l’importante contribution de toute l’équipe de Labos créatifs du Nouveau-Brunswick et de permettre aux élèves de vivre des activités de l’internet des objets (IdO) et de programmation.  Labos créatifs ont développé une plateforme unique en utilisant des Micro:Bit, des ordinateurs à carte unique.  L’équipe de Labos créatifs a aussi développé des lignes de code en cybersécurité qui permettent aux élèves de mieux comprendre les principes de base du chiffrement ou communément appelé aussi la cryptographie symétrique et asymétrique.  On y discute du chiffrement par décalage aussi appelé le nombre de César.  Les élèves participent donc à programmer les Micro:Bit afin de sécuriser un réseau.  Par la suite, ils sont invités à faire fonctionner des appareils à distance en utilisant l’Internet des objets (IdO) et l’utilisation des règles de base et la programmation selon les règles de base en cybersécurité.  La plupart des élèves n’ont jamais utilisé des Micro:Bit avant nos rencontres et en moins d’une trentaine de minutes, ils sont en projet et développent leurs outils de manière collaborative et sans aucune peur.  Il faut le voir pour le croire !  Les Labos créatifs consacrent beaucoup d’énergie de temps et de ressources financières.  Sans eux, l’organisation d’une telle journée ne serait pas possible.  Je remercie donc M. Jeff Wilson et son équipe d’avoir cru au projet dès le départ, de participer sur place aux présentations et pour leur partenariat unique avec nous dans l’organisation des cybercauseries 2019 !!!

La vidéo ci-dessous donne un bel exemple des activités qui ont lieu durant cette journée.

Il est important aussi de souligner la participation du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB).  Des représentants du CCNB participent à toutes les cybercauseries pour présenter leurs programmes d’études en technologies de l’information et des communications et plus particulièrement les programmes de cybersécurité, sur l’intelligence informatique (le Big Data), la programmation et applications mobiles,  et de l’internet des objets.  Nous sommes bien chanceux d’avoir ce type de programme en français dans notre province.  Ceux-ci ont avantage à être connus.  On comprendra donc facilement que plusieurs partenaires participent à la présentation des ces cybercauseries et je me sens bien choyé de pouvoir être appuyé de la sorte.

En terminant, je veux aussi remercier toute l’équipe de CyberNB ainsi que M. Tyson Johnson, chef de l’exploitation, pour leur contribution financière et de permettre l’organisation de ces journées et pour offrir gratuitement le repas pour tous les participants.

Tous ensemble, nous pouvons faire une différence !!!

Voic les deates des prochaines cybercauseries ;

  • Causerie # 3 : École Sainte-Anne de Fredericton, mardi le 9 avril 2019.
  • Causerie # 4 : Polyvalente Thomas-Albert de Grand-Sault, jeudi le 11 avril 2019.
  • Causerie # 5 : Polyvalente Mathieu-Martin de Dieppe, mardi le 16 avril 2019.
  • Causerie # 6 : Cité des Jeunes A.M. Sormany, Edmundston, jeudi le 25 avril 2019.

À suivre…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *