Notre avenir en cybersécurité…

Pour cette cinquième et dernière semaine canadienne de la cybersécurité, mon billet portera sur les besoins en main-d’oeuvre en cybersécurité.  Ainsi selon un rapport récent de Deloitte, écrit en collaboration avec Toronto Financial Services Alliance, et publié sur le site fédéral Pensez cybersécurité, la demande pour les spécialistes en cybersécurité au Canada augmente de 7 % annuellement avec des organismes qui ont besoin de combler quelque 8 000 postes en cybersécurité entre 2016 et 2021. Il est donc très important de combler le manque de spécialistes en cybersécurité en inspirant les élèves à entreprendre des carrières en cybersécurité et en reconnaissant la contribution de ceux et celles qui oeuvrent dans le domaine de la cybersécurité.  Il existe quelques ressources qui peuvent nous donner un point de départ.  Par exemple, j’ai commencé à meubler une page sur les possibilités d’emploi dans le domaine de la cybersécurité et ailleurs.  On constate rapidement que la variété et le nombre sans cesse grandissant de besoins de main-d’oeuvre sont réels. Selon un article de 2017 du  site français RégionsJOB, les métiers liés à la cybersécurité sont encore méconnus et sont très divers.  Ceux-ci couvrent aussi un large champ d’activités et de compétences qui peut être structuré en 5 grandes familles :

Dans le même article, on peut y lire que les cinq métiers liés à la cybersécurité en France seraient ;

  • Consultant en cybersécurité
  • Analyste SOC (Security Operation Center)
  • Chef de projets de sécurité
  • Architecte en sécurité
  • Administrateur en cybersécurité

Dans un autre article, on y mentionne que les effectifs en cybersécurité augmenteront de 6 % en France d’ici 2020.  Il semblerait qu’environ 59 % des entreprises ont augmenté leurs dépenses en cybersécurité en 2016 et que 81 % de toutes les entreprises auraient été à un moment ciblé par une cyberattaque.  Évidemment, les personnes recherchées doivent avoir un profil particulier pour travailler dans le domaine de la cybersécurité et l’article du site Oriention pour tous, note les principaux points suivants ;

Pour oeuvre en cybersécurité, une personne devrait avoir une maitrise dans les compétences suivantes ;

  • Sécurité des applications (mobile, web)
  • Gestion des accès et des identités (IA&M)
  • Audit de sécurité (techniques et organisationnel)
  • Protection des informations
  • Gestion de continuité d’activité (PCA/PRA)
  • Supervision cybersécurité

Pour ce qui est des compétences, transversales, on s’attend que les personnes aient les capacités suivantes :

  1. Adaptabilité et flexibilité (54 %)
  2. Respect des règles et confidentialité (48 %)
  3. Curiosité intellectuelle (45 %)
  4. Communication orale et écrite (30 %)
  5. Anglais en contexte professionnel (26 %)

Pour dénicher le plus grand nombre de candidats et de partager les possibilités de formations, les entreprises et maisons d’enseignement doivent trouver des moyens pour rejoindre le plus grand nombre de personnes possibles.  Les réseaux sociaux sont un bon endroit.  Il est aussi important de faire connaitre les possibilités d’emplois et de valoriser le travail en cybersécurité.  Tous les moyens sont bon.  Cette vidéo illustre rapidement le profil recherché ; Le métier de Consultant en cybersécurité

On retrouve donc sur YouTube plusieurs petites vidéos du genre pour nous informer des différents métiers liés à la cybersécurité.  Voici donc celles que je vous propose de regarder ;

Devenir ingénieur en sécurité informatique ;

Une excellente présentation d’Yann Allain à TEDxRennes qui explique très bien des risques liés à la cybersécurité afin de faire des choix en pleine conscience et pour avoir son propre point de vue sans être un expert.  Il y explique la règle des 5C (C’est con, mais c’est comme ça…), d’avoir le réflexe de se rappeler que tous nos objets du quotidien sont des ordinateurs et de penser à la nature du fournisseur qui nous donne un service ;

Travailler pour la sécurité de la France, on y parle de l’importance de participer à un évènement de type hackathon pour démystifier le travail en cybersécurité.

Au Canada, l’équivalent d’un hackathon en cybersécurité ressemble beaucoup à CyberTitan et à CyberPartriot aux États-Unis.  Ces activités et évènements sont offerts à un nombre de plus en plus grand de jeunes provenant de milliers d’écoles.  Évidemment, ces activités sont généralement offertes en anglais, mais des initiatives francophones se développent au fil du temps.  Ce sera l’un de mes objectifs cette année de développer la ligue de cyberdéfence du Nouveau-Brunswick pour les élèves francophones.

Suggestions d’activités pour les enseignants ;

  • Demander aux élèves et chercher et de trouver des métiers dans le domaine de la cybersécurité.
  • Regarder les vidéos ci-dessus en cybersécurité et la présentation TEDxRennes de Yann Allain.
  • Demander aux élèves intéressés par l’utilisation des ordinateurs de consulter la page francophone de la ligue de cyberdéfence du Nouveau-Brunswick.
  • Encourager les élèves à former une équipe et de joindre les rangs de la ligue de cyberdéfences du Nouveau-Brunswick.

Pour aller plus loin ;

En terminant, je vous remercie de m’avoir suivi au cours des 5 dernières semaines.  Il est possible de voir tous mes billets publiés dans le cadre du mois canadien de la sensibilisation à la cybersécurité en cliquant ici.

Merci aussi de prendre le temps de partager ces ressources et de continuer à me suivre sur mon blogue tout au long de l’année !!!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *