CyberNB pour développer la littératie numérique dans le secteur francophone…

Woman uses touchpad mouse on laptopJe suis à prendre mes repaires de mes nouvelles fonctions chez CyberNB.  Je travaille présentement à la préparation et à la rédaction d’un plan de travail qui sera déployé à l’automne.  Je suis donc en train de me familiariser avec les objectifs de l’organisme que je représente en lien avec le Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick (MÉDPENB).  La cybersécurité ou si vous préférez, la sécurité du numérique devient un enjeu important sur la planète.  La cybersécurité est tous les jours à la une des médias.  Elle représente un important enjeu pour les entreprises canadiennes, pour nos gouvernements et pour la société.  Par exemple, récemment le gouvernement canadien annonçait un investissement de 500 millions de dollars pour la création d’un centre canadien sur la cybersécurité et pour améliorer les infrastructures numériques.  Selon des rapports récents de Cybersecurity Ventures, une firme spécialisée dans ce domaine, la pénurie mondiale de professionnels en cybersécurité passera de 1,5 million d’ici à 2019 à 3,5 millions d’ici à 2021. C’est l’une des raisons d’être de CyberNB afin de pouvoir collaborer et de faire avancer la stratégie pancanadienne en matière de perfectionnement des compétences et de la main-d’œuvre.  En 2017, le sommet CyberSmart  organisé par CyberNB aura été une première rencontre qui réunissait à Fredericton au Nouveau-Brunswick,  les leaders de l’industrie, du monde de l’éducation et des gouvernements.  À la suite de cette rencontre, une étude de cas a été publiée il a été possible d’identifier les besoins et d’avancer sur les points suivants ;

  • La valeur réelle de la collaboration et le partage qui se sont produits lors de ces deux journées.
  • Connaître ce qui se fait actuellement et comment le mettre en œuvre dans le pays.
  • L’importance de disposer de normes de compétences en cybersécurité et d’un cadre de main-d’œuvre.
  • Prendre en compte des perspectives différentes.
  • Célébrer les réussites grâce aux prix de CyberNB qui ont récompensé 10 particuliers et organismes. Tous les détails sont accessibles dans le blogue.
  • Il est important de faire participer non seulement les représentants de l’industrie, du gouvernement et des universités, mais également les étudiants dans la conception.
  • Les discussions étaient excellentes, et le fait que les thèmes clés ont été abordés et exposés « au » sommet a été à la fois unique et important pour aller de l’avant.
  • La nécessité de continuer les discussions.

Pour ce qui est du côté francophone, l’action de CyberNB se fait autour de la stratégie de littératie numérique. Sur le site web de CyberNB, on peut y lire ;
« Le Nouveau-Brunswick s’engage à former les meilleurs spécialistes du numérique au Canada dans le but de positionner la province comme chef de file mondial dans l’ère numérique. Dans la poursuite de cet objectif, l’élaboration d’une stratégie de littératie M-12 est en cours, notamment l’élaboration de normes d’apprentissage connexes et de résultats ciblés par niveau. La cybersécurité sera un axe essentiel de cette stratégie. »

Toujours selon le site de CyberNB, cette stratégie inclura de ;

  • Développer et présenter des activités d’apprentissage pertinentes pour mobiliser les étudiants. (On montre en exemple le programme CyberTitan)
  • S’assurer que les étudiants connaissent bien les menaces de cybersécurité et sont informés sur les moyens de se protéger sera essentiel à la stratégie.
  • S’assurer que les étudiants sont informés des possibilités de carrière en cybersécurité et leur fournir les compétences et habiletés nécessaires pour réussir à progresser dans cette voie sera également un élément central de la stratégie de littératie numérique.

C’est en gros la mission de mon travail en tant que représentants du secteur francophone chez CyberNB.  En comprenant que nos établissements postsecondaires ainsi que notre main-d’œuvre sont alimentés par le système M-12, il est essentiel que les dirigeants du système M-12 soient complètement engagés dans le programme de sécurité de la province. Contrairement à de nombreux plans de perfectionnement et de formation de la main-d’œuvre, CyberSmart met particulièrement l’accent sur le système M-12 au Nouveau-Brunswick.  Le schéma suivant décrit bien l’action qu’entend mener CyberNB dans le développement de la littératie numérique auprès des élèves de la maternelle à la 12e année ;

Digital-Literacy-Circle-FR-3-e1506443211524

  • Capacité d’enseignement : Le développement professoniel et la formation continue, les critères d’enseignements, les contenus et l’influence des nouvelles technologies.
  • Infrastructure : Penser en mode «Sans-Fils », bande passante, service Cloud et les objets connectés (IoT, Internet of Things)
  • Accès è l’apprentissage : Projets AVAN, Apportez votre appareil numérique (en anglais BYOD, Bring your Own Device), ajouts de départements et ajouts de ressources virtuelles.
  • Critère d’apprentissage : Développement des compétences informatiques, de la créativité de la pensée critique de la résolution de problèmes du travail d’équipe et de la collaboration et le développement de la citoyenneté numérique

Dans une entrevue sur le développement de la cybercriminalité avec Steve Morgan de Cybersecurity Ventures, celui-ci croit que ;

Si l’on analyse la population mondiale aujourd’hui, on compte à peu près sept milliards de personnes, avec 3,8 milliards d’entre elles qui se connectent à Internet. Notre rapport prévoit que d’ici 2022, environ six milliards de personnes seront connectées à Internet. Par conséquent, deux milliards de personnes en plus se connecteront dans les années à venir. Nous aurons un nombre plus important de dispositifs connectés : de 100 milliards à 200 milliards. Nous savons également que plus de 80 pour cent des véhicules automobiles seront connectés à Internet d’ici cinq ans, et cela ne concerne pas seulement les voitures. Ces chiffres sont réellement vertigineux et nous devons songer aux implications de la cybercriminalité dès le lancement d’un dispositif. Nous sommes en train de créer un plus grand nombre de cibles pour la cybercriminalité. Nous devons nous assurer que la sécurité et la protection de la vie privée sont prises en compte dès le départ. Les entreprises vont consacrer plus d’argent à la cybersécurité, car elles ont pris conscience des conditions requises en amont  Il s’agit certainement de l’une des pièces manquantes et assez franchement d’un grand défi pour les gouvernements, pour les petites et moyennes entreprises (PME) et même pour les grandes entreprises. Nous ne disposons pas suffisamment de lois dans ce domaine. Et je suis en faveur de procédures applicables à la cybercriminalité. Si vous vous faites cambrioler, vous appelez la police. Si vous subissez une agression, vous appelez la police. Ils doivent intervenir et vous venir en aide. Cela n’est pas le cas en matière de cybersécurité. Si une banque ou une PME se fait pirater, elle ne peut pas se tourner vers la police. Et c’est un énorme problème !…

Personnellement,j’aurai la chance au cours des prochains mois d’apprendre beaucoup au sujet de la cybersécurité.  C’est pour cette raison que j’ai entrepris une formation de type MOOC (Massive Open Online Course) sur ce sujet offert par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI).  Ce MOOC intitulé « MOOC de l’ANSSI« est offert gratuitement et sera une bonne porte d’entrée pour me donner les connaissances de base.  J’en serai à mon 2e MOOC à ce jour et comme cette ressource existe en français, je vous lance l’idée de le suivre gratuitement.  En 2014, j’avais suivit et réussit un cours sur le « Lean Sigma Quality » .  Un de mes mandats sera aussi de faire connaitre les ressources francophones liées à la cybersécurité.  J’irai placer celles-ci sur la page suivante.

C’est donc un peut ce que je ferai au cours des prochains mois…  À suivre…

Crédits pour la photo utilisée au début de l’article ; Thought Catalogue, site Burst, image libre de droits

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *