Demain, un nouveau chapitre commence…

Digital-Literacy-Circle-FR-3-e1506443211524C’est maintenant officiel, on peut en parler.  Je commence demain une première journée de travail avec l’équipe de CyberNB d’Opportunités Nouveau-Brunswick.  En fait, ça fait au moins deux semaines qu’on m’a offert de m’occuper de la branche de l’éducation francophone de CyberNB qui vise à élaborer une stratégie de perfectionnement des compétences et de la main-d’œuvre.

En gros le mandat de CyberNB est de ;

« Le Nouveau-Brunswick s’engage à former les meilleurs spécialistes du numérique au Canada dans le but de positionner la province comme chef de file mondial dans l’ère numérique. Dans la poursuite de cet objectif, l’élaboration d’une stratégie de littératie M-12 est en cours, notamment l’élaboration de normes d’apprentissage connexes et de résultats ciblés par niveau. La cybersécurité sera un axe essentiel de cette stratégie. »

J’aurai donc à travailler avec les écoles francophones de la maternelle à la 12e année ainsi que les collèges et les universités de la province.  De plus, il sera important de développer toute sorte des partenariats avec l’entreprise privée afin d’accomplir le mandat de Cybersmart.  Je n’ai pas évidemment encore tous les détails, mais en gros, je participerai au déploiement des composantes suivantes en littératie numérique ;

  • La détermination d’activités d’apprentissage pertinentes pour mobiliser les étudiants, comme le programme CyberTitan.
  • S’assurer que les étudiants connaissent bien les menaces de cybersécurité et sont informés sur les moyens de se protéger sera essentiel à la stratégie.
  • S’assurer que les étudiants sont informés des possibilités de carrière en cybersécurité et leur fournir les compétences et habiletés nécessaires pour réussir à progresser dans cette voie sera également un élément central de la stratégie de littératie numérique.
  • D’engager les dirigeants du système M-12 dans le programme de sécurité de la province.

Je suis évidemment honoré que les dirigeants de CyberNB m’aient approché et offerts en compagnie du Ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick ce nouveau défi.  Le premier ministre du NB, M. Brian Gallant, annonçait en janvier 2017 la création de l’Institut canadien sur la cybersécurité.  Dans un communiqué, il était possible de lire ;

« La demande mondiale concernant le soutien et les services en cybersécurité représente une occasion immense de création d’emplois ici, dans notre province.  Le Nouveau-Brunswick est déjà un chef de file mondial en matière de cybersécurité. L’amélioration des possibilités de formation et de recherche par l’entremise de cet institut permettra de saisir cette possibilité économique importante. »

Nul doute que pour continuer à demeurer un chef de fil en matière de sécurité, ceci passera par l’éducation et la promotion des bonnes pratiques en ce sens.

J’aurai donc été à la direction du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) pendant près de dix-huit années avec près d’une trentaine d’années dans le domaine depuis 1988.  C’est évidemment avec des émotions mélangées que j’accepte ce nouveau défi.  Entre l’excitation de nouveaux défis et le deuil de ne plus pouvoir travailler avec les élèves et les membres du personnel de l’école, le choix a été déchirant.  Il faut dire qu’avec le temps, le niveau d’énergie et la patience diminuaient d’année en année.  L’année scolaire 2017-2018 aura aussi été une année fertile en reconnaissance et en prix de toutes sortes.  Au niveau de l’école, notre reconnaissance de niveau Quasar d’idées éducation entrepreneuriale et notre adhésion à l’Organisation internationale des écoles communautaires en entrepreneuriat conscient (OIECEC) auront été une source de grande fierté et de joie pour toute la communauté.  Il ne faut pas oublier du prix de reconnaissance internationale en francophonie pour Acadiepédia, la reconnaissance pour le projet Haccès, la reconnaissance de la classe concept de 6e année lors du symposium en entrepreneuriat et du prix remporté lors du Festival des vidéastes du Manitoba avec le film « La saboteuse ».  Et j’en passe… Personnellement le prix Paul Gérin Lajoie – Entrepreneur d’école et le prix de reconnaissance de l’Association des enseignants et des enseignantes francophones du Nouveau-Brunswick (AEFNB) ont été des cadeaux inespérés que j’ai beaucoup appréciés. Que dire de la présentation de 9e édition du colloque Clair2018 accueillant en même temps le ministre de l’éducation du Nouveau-Brunswick et du Québec ? Décidément, une année à faire rêver…

J’ose espérer que cette belle opportunité saura me donner un nouveau souffle et me permettra de partager mes connaissances et ma passion pour le monde des nouvelles technologies.  Déjà en partant, je me donne le défi de venir visiter mon blogue plus souvent.  Ce sera ma façon de laisser des traces et de partager ce qui se fait de mieux dans mon domaine.  Comme je l’ai mentionné lors de la remise du prix en enseignement de l’AEFNB, je tiens à remercier le travail et l’engagement de TOUS les membres du personnel du CAHM.  Je remercie aussi les élèves, les parents et la communauté pour le support constant tout au long de ces années.  Il n’y a jamais un bon moment pour partir, mais lorsqu’il le faut, il est important de se rappeler des bons moments.  J’ai tellement appris lors de mes années à la direction… J’ai encore beaucoup à apprendre et c’est en pensant à vous tous que je continuerai de le faire.  Je remercie en terminant, Mme Claudine Dionne d’avoir accepté de relever le défi de terminer l’année scolaire à la direction.  Nul doute que l’école est entre bonnes mains et nul doute que le CAHM continuera dans le développement de sa mission et de demeurer une petite école au grand cœur…

Merci pour tout…

Demain, un nouveau chapitre commence… À suivre…

Répondre à Jacques Cool Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 commentaires sur “Demain, un nouveau chapitre commence…”