Prix Enseignant de l’année 2018…

prix2018

Discours de remerciement de Roberto Gauvin, Prix « Enseignant de l’année 2018 » remis par l’AEFNB le 11 mai 2018

Site web de tous les lauréats 2018

Roberto Gauvin – Prix enseignant de l’année 2018

L’année scolaire 2018 aura été une belle année sur le plan des reconnaissance pour le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) et pour moi. Avec la réception du niveau de reconnaissance Quasar, le Prix-international Paul Gérin-Lajoie, le prix international de la francophonie pour le projet Acadiepédia et le certificat de reconnaissance pour le projet entrepreneurial « Haccès », Reconnaissance du projet de classe-concept de Mme Brigitte Long lors du symposium de l’entrepreneuriat à Dieppe la semaine dernière…  Voici que j’ai la chance de recevoir le prix de l’enseignant de l’année 2018. La distinction Prix Enseignante ou enseignant de l’année a pour but de reconnaître l’excellence et l’engagement dans l’enseignement. La cuvée de cette année comprend sept enseignantes et enseignants représentant différents cercles de l’Association des enseignantes et des enseignants du Nouveau-Brunswick (AEFNB).  Je remercie l’AEFNB de me remettre ce prix.  Vous faites une belle équipe et j’aime bien travailler avec vous.  Merci pour votre support  pour ce prix mais aussi pour les nombreux projet que vous avez supportez dans le passé.  Ce prix d’excellence en enseignement me touche beaucoup du fait que ce soit un prix en enseignement.  Je suis à la direction maintenant depuis plus de 18 ans au Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) et toujours dans ma tête, je suis demeuré un enseignant.  Il existe plusieurs façons d’enseigner et pour moi ce contact avec l’apprentissage, les jeunes et la salle de classe est toujours aussi important.  Je suis en classe à chaque jour et c’est là que je passe les meilleurs moment de ma journée…  Il n’y a juste pas assez d’heure dans mes journées…

Évidemment, je veux souligner et remercier TOUTE l’équipe du CAHM.  J’ai la chance de travailler avec des gens passionnés, ouverts et résilients.  Les membres du personnel du CAHM (enseignants et non-enseignants) travaillent fort à développer la mission de l’école et cela rend mon travail stimulant, gratifiant et beaucoup plus facile, je les remercie…. Ce n’est pas toujours facile…. Je le sais…. Comme on dit souvent ; « Ce n’est pas parce que c’est difficile qu’on ne le fera pas… ».  Je remercie aussi mon épouse Danis, aux enfants Cloé, Félix-Antoine, Nicolas et Maxime pour leur support constant et leur compréhension envers ma vie professionnelle.  Je sais que ce n’est pas toujours évident, mais bon, je suis vraiment chanceux de les avoir avec moi…

Je veux remercier aussi toute la communauté éducative du CAHM et du Haut-Madawaska qui supporte fièrement leur école et qui sont toujours aux rendez-vous pour nous aider dans nos projets.  Je remercie aussi tous les élèves du CAHM, les anciens et tous les nombreux bénévoles qui font du CAHM; une petite école au grand cœur.

Merci aussi au district scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), Luc Caron et Louise Morin pour le support et de me donner la chance de faire autrement, merci de la confiance…

Merci à tous mes amis du réseau; Mario Asselin, Jacques Cool, Patrick Giroux, Jocelyn Nadeau, Kathleen Rice, Claudine Dionne, Brigitte Long, Cécile Bélanger-Bouchard, Guillaume Bernard, Christophe Bathier, Sylvain Bérubé, Nelson Magoon, Nathalie Simard, Viktor Freiman, Jeff Wilson, François-Léonce Charron, Mme Jamie Corriveau, Jacinthe Robichaud, Lucie Pearson, Mario Chiasson, Murielle Nadeau, Rose-Marie-Dionne et plusieurs autres ainsi que ceux et celles que j’oublie…. Il ne faut jamais sous-estimer la force du réseau…  C’est pour moi un des plus grands avantage de l’utilisation des technologies…

C’est donc ceci et tous ces gens que je désire reconnaître suite à l’obtention de ce prix de reconnaissance.  J’ai fait ma part oui, mais cela n’aurait pas été possible sans l’engagement de toutes ces personnes que j’aime beaucoup…

L’école change, se modernise et Voir l’éducation autrement est maintenant devenu inévitable.  C’est ensemble que nous y arriverons et c’est ensemble que nous devons continuer à contribuer à ce mouvement.

Quelques années passées, j’ai eu la chance d’entendre une conférence de Claude Beaulieu et j’avais retenu cette phrase « Il est important d’accorder de l’importance aux choses importantes« .  Je l’ai tellement aimé que je l’avais incluse dans ma signature par courriel.  Dernièrement, j’ai remplacé celle-ci par une autre sans doute pas soucis d’évolution suite à ma rencontre avec Frédéric Lenoir en mars à Québec.  En ouvrant la première page de son dernier livre ; Le miracle de Spinoza, je suis tombé sur cette phrase ; « Ne pas se moquer, ne pas se lamenter, ne pas détester, mais comprendre. » Baruch Spinoza . Je l’ai maintenant ajouté à ma signature de courriel…  Voici ce que je m’efforce donc de faire et de continuer à faire…

En terminant, merci encore une fois à L’AEFNB et à tous ceux et celles qui ont contribué à ma nomination en particulier Mme Lyne Lavoie et les autres membres du personnel qui l’ont appuyée dans ses démarches.

Merci beaucoup…

prixaefnb2018

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Prix Enseignant de l’année 2018…”