Clair2015, l’émergence du possible…

Le colloque Clair2015 aura eu le mérite de rassembler plusieurs intervenants du milieu de l’éducation intéressés à voir l’éducation autrement. Une rencontre ou plus de 300 personnes se donnent rendez-vous dans une petite école rurale dans une communauté sans hôtels et sans stations-service pour l’essence est un évènement unique pour les habitants, mais surtout pour les participants. L’heure est au bilan et à prendre un peu de recul pour faire une appréciation des activités proposées. Si le colloque est une bonne chose pour les participants, il est aussi excellent pour les élèves et membres du personnel du CAHM. Lors du Forum des pratiques gagnantes, les élèves ont carrément volé la vedette et leurs contributions n’ont pas passé inaperçues. La vidéo suivante de Catherine Lapointe en est un bon exemple.

La participation de la Radio des Jeunes d’Acadiepédia a aussi su attirer les regards ainsi que les nombreuses questions. Un répertoire d’entrevues est disponible dans la banque d’archives suivante. C’est, je crois, à la suite du Forum des pratiques gagnante qu’émerge l’idée que « Voir l’éducation autrement » est possible. Les participants réalisent que c’est possible de faire des activités pédagogiques en lien direct avec les nouvelles technologies dans un cadre ou la culture organisationnelle d’un établissement scolaire privilégie un cadre basé sur la confiance et l’expérimentation.

Les conférences ont évidemment su intéresser les participants au colloque. Il y en avait pour tous les gouts encore cette année et l’archivage de celles-ci sur YouTube devient une mine d’or pour ceux et celles qui veulent écouter et réécouter nos experts. Cette année, une session Ignite était offerte sous l’habile direction de Jacques Cool et de Patrick Giroux. Encore là, les gens ont eu droit à 5 présentations uniques qui ont su à leur façon d’expliquer l’engagement. Le mélange de participants venant de différentes sphères (universités, enseignants et jeunes) a fait en sorte que le sujet a été traité habilement et avec humour.

Clair2015 c’est aussi les gens, la rencontre de ceux-ci dans un climat où tout semble possible et où tous veulent voir l’éducation autrement. Il est difficile d’expliquer ce sentiment à moins, je crois, d’y participer en personne. Les rencontres pendant et entre les activités du colloque sont riches et conviviales. Personne ne juge et tous sont ouverts à la différence. Plusieurs personnes utilisent ces rencontres pour faire le plein d’énergie et d’autres pour se sortir du marasme habituel dans lequel ils sont plongés une bonne partie de l’année. À Clair, tout est possible et rien ne semble impossible…

Clair2015 est aussi une communauté ou les gens savent accueillir et travailler ensemble pour rendre depuis déjà six ans ces rencontres possibles. Les élèves ont beaucoup à apprendre à voir les adultes travailler ensemble dans un but commun. Travailler avec les élèves pour rendre ceci possible n’a pas de prix. Il est difficile de mesurer l’ampleur des apprentissages pour nos élèves d’un tel évènement, mais il y en a plusieurs. Qu’on pense à la préparation des présentations, la préparation des diverses tâches et autres, de l’organisation et de la mise en place d’activités présentées lors de la Foire pédagogique, chaque occasion est un pas de plus vers l’avant.

Depuis quelques jours, je suis activement les traces de l’après Clair2015 et je constate que l’effet dure encore. Rares sont les évènements qui continuent à grandir au-delà de la grille horaire. Le réseautage est bien encré et les gens ont envie de continuer la conversation. C’est un peu là aussi la force de Clair2015. L’avantage d’être une communauté relativement petite fait en sorte que la plupart des personnes se connaissent par leurs noms. C’est évidemment une force et il est à notre avantage de l’utiliser en notre faveur. Nous sommes à terminer le paiement des dernières factures et nous aurons à consulter notre communauté éducative pour la suite des choses. C’est ce que nous faisons depuis six ans déjà et cela nous permet d’objectiver et de décider ensemble ce que nous ferons l’an prochain. Je crois que le sentiment de fierté des élèves et des membres du personnel avec ceux de la communauté fait en sorte que les colloques Clair20xx sont là pour rester. Comme je le dis toujours, il y aura une prochaine fois si des gens veulent l’organiser et si d’autres veulent venir…

Merci aux participants, aux bénévoles, aux partenaires et commanditaires, aux élèves, membres du personnel pour avoir fait de Clair2015 un succès sur toute la ligne. Maintenant que nous avons vu l’éducation autrement, il faudra commencer à faire l’éducation autrement… Bonne continuation !!!

Partenaires2

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Clair2015, l’émergence du possible…”