Et si la collaboration pouvait faire une différence…Jim Howden…excellent !

Je suis présentement à Grand Sault afin d’assister à une rencontre avec nul autre que le vrai Jim Howden.  Inutile de préciser que la journée se déroule bien.

Voici donc un résumé de mes notes…

Activité de réflexion sur notre état d’apprentissage avant de commencer. Fiche métacognitive. Si nous ne sommes pas prêts à travailler ou apprendre, nous n’apprendrons pas…

 
Une petite introspection en début de rencontre ;
  • À quel point suis-je déterminer à apprendre aujourd’hui ?
  • Dans quelle mesure est-ce que je désire contribuer à l’apprentissage des autres ?
  • Dans quelle mesure ai-je l’intention de prêter une oreille attentive aux nouvelles idées ?
  • Jusqu’à quel point suis-je disposer à prendre des risques ?
  • Dans quel mesure suis-je prêt à changer ou à modifier mon comportement ou ma vision ?
 
Vidéo de Lucille Ball avec le changement et la rapidité…travail à la chaîne chocolat…. Quel est le lien avec la collaboration ?  Quel est le lien avec le monde de l’éducation ?

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=4wp3m1vg06Q]

 
La collaboration est une culture en soi…
 
Avec les enseignants c’est dans le raisonnement dans le cortex mais avant le message passe par le limbique.   Si on veut que les gens s’engagent dans une réflexion on doit créer un climat où le limbiques est bien. C’est important. Par exemple, il se peut que les enseignants ne soient pas prêts à discuter de ce que nous aimerions discuter lors d’une réunion.
 La folie : continuer à faire la même chose à plusieurs reprises et s’attendre à différents résultats. A. Einstein
 
« Il ne peut y avoir aucune innovation significative en éducation si les enseignants ne sont pas au centre de celle-ci; c’est une illusion de penser autrement. » Postman & Weingartner (Teaching as a subversive Activity -1969)
 
Un climat de responsabilisation et de collaboration au sein d’une école…Chaque personne fait l’exercice en sol. Ensuite on se place en équipe de deux et on trouve des points en communs sous forme d’un diagramme de Venn. Quel est votre rôle dans une telle communauté ? Quelle est votre définition de la collaboration ?  Quelle est votre rôle de collaboration dans une telle communauté ?
 
Le terme communauté d’apprentissage professionnelle désigne ce mode de fonctionnement des organisations qui souligne et louange la contribution de chaque personne, encourage le personnel à entreprendre collectivement des activités et des réflexions sur l’élaboration d’une vision partagée de l’école et de l’apprentissage, le développement des capacités, l’identification des enjeux, les techniques de résolution de problèmes et de conflits. C’est un milieu qui permet au personnel d’apprendre constamment, où les gens augmentent continuellement leur aptitudes à énoncer les résultats qu’ils désirent vraiment atteindre. Cette organisation instaure une collaboration qui repose sur un dialogue réfléchi, c’est-à-dire des échanges portant sur la pédagogie, les élèves et l’apprentissage afin que le personnel débatte des stratégies qui pourront vraiment apporter des changements dans la culture de l’institution. (Source :Hord, 1997)
 
Une communauté professionnelle d’apprentissage instaure une collaboration qui repose sur un dialogue réfléchi, c’est-à-dire des échanges portant sur la pédagogie, les élèves et l’apprentissage.
 
Les 3 grandes idées des CAPs (Dufour, R. Learning by doing Summit)
  • L’apprentissage au centre de nos décisions.
  • Une culture de collaboration.
  • Les résultats comme base décisionnelle.
 
Il y a certains deuils à faire. En travaillant en CAP ou en collaboration vers une CAP, il faut cesser certaines pratiques. Le deuil nous demande de cesser des choses, de renoncer à certaines pratiques.
 
Il faut passer de l’accommodement à l’indépendance, la coopération et la collaboration…
 
Est-ce que le verre est à moitié vide ? ou à demi plein ?
 
Si on réussit avec notre équipe à faire une formation de qualité nous aurons un impact sur les connaissances, les habiletés démontrées et les transferts. Par exemple, si on réussit d’inclure à des cours magistraux, des lectures une démonstration ou l’intégration des TIC, de la pratique et des commentaires, du micro-enseignement, des discussions, des réunions mensuelles, de travailler les programmes et l’accompagnement nous aurons un impact de 95-99% dans les connaissances, 75-90 % des habiletés démontrés et 75 % dans les transferts.
 
Faire des lettres de rappel voici ce que j’aimerais faire cette année…Les enseignants écrivent leurs réponses et on leur poste un peu plus tard dans l’année scolaire afin de faire un rappel.
 
Les 6 Principes directeurs d’une équipe de collaboration vers une « CAP » efficace ;
  • Considérer la composition de l’équipe.
  • Développer l’esprit d’équipe (l’affectif avant le cognitif).
  • Identifier et créer une interdépendance dans l’équipe.
  • Expliciter les habiletés de travail en collaboration.
  • Régulièrement faire une réflexion critique.
  • Identifier le rôle du leader pédagogique.
 
Valeurs sous jacente à la collaboration ;
  • La prise de risque
  • L’entraide
  • La démocratie
  • L’engagement
  • L’ouverture aux autres
  • La confiance
  • L’écoute empathique
 
Composantes d’une équipe de collaboration efficace.
  • La spontanéité ne perd jamais ses droits.
  • Chacun se sent concerné par le sujet.
  • Les membres s’écoutent les uns les autres.
  • Les litiges se règlent par une procédure de vote.
  • Les objectifs du groupe sont bien définis au départ.
  • Les membres éprouvent un « grand » plaisir à se retrouver.
  • L’animateur suggère un plan pour chaque réunion.
  • Les décisions une fois prise sont appliquées à la lettre.
  • Le nombre des participants n’excède pas huit personnes.
 
Le processus d’une prise de décision en CAP :
  • L’explication des valeurs qui motive l’équipe.
  • Le rassemblement et le partage des connaissances
  • La production des solutions alternatives (Même les plus farfelues)
  • La formulation d’une opinion.
  • L’acceptation de la décision.
  • L’évaluation (L’efficacité et les rôles lors de la prise de décision)
  • !!!
 
Les conflits qui animent la créativité ne sont pas négatifs. (Jim Howden)
 
Consensus = concession + compromis.
 
On a un consensus si tout le monde se sent respecté. Il arrive qu’il faut faire des concession et/ou des compromis. Est-ce toujours les mêmes personnes qui font les concessions et/ou les compromis. À la base, il faut s’assurer qu’il y ait égalité et démocratie.
 
Jetons pour droit de parole ou objet, on parle une fois et attendre que tous les autres aient parlé avant de reprendre les objets…
 
Activité de la construction d’un pont (Page 102 du livre de Jim)
 
Pour assurer une communication efficace il faut développer nos compétences d’envoi (Parler) et nos compétences de réception (Écouter).
Écouter=Écouter et Parler=Parler
 
On peut par exemple demander à l’autre s’il a bien compris notre message.
 
À la suite de la conférence, je crois qu’un défi personnel est de m’assurer que tous ceux et celles avec qui je travaille, aient la chance et la certitude d’être écoutés. Il faut aussi trouver des moyens pour assurer que tous les membres de l’équipe aient la chance de donner leurs avis et prennent la parole lors des rencontres et des temps d’accompagnement. Certains outils existent pour faciliter une meilleure collaboration. Le livre de Jim Howden est fort utile pour garnir sons coffre d’outil.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Et si la collaboration pouvait faire une différence…Jim Howden…excellent !”