Suite de la formation avec Louise Beaulieu

Formation Louise Beaulieu

17 mars 2006

Un élève qui pense est un élève qui est responsable de ses apprentissages.

 

Il faut poser des questions sur la métacognition mais aussi sur le contenu.

On n’a pas assez montré aux élèves à réfléchir.  On doit leur montrer…Comment fais-t-on une comparaison ?  Quand on achète un objet…On doit se fixer des critères.  On leur demande les critères…(Dans un texte; le vocabulaire, les idées, la structure…).  Dans une activité de haut niveau, il faut faire du modelage.

Comment fait-on une synthèse de 4 personnes qui doivent faire un texte commun mais qui on des idées différentes ?  Il faut leur montrer comment faire une synthèse.  On peut formuler pour tenir compte des préoccupations de tous…

Voir documents sur mon Apple ou sur portail portable…. (à venir)

Il faut demander constamment pourquoi on fait ce qu’on fait….C’est quoi la motivation première qui est important…Laisser les élèves chercher leur motivation… La signifiance doit être là…Il faut en parler et entretenir la motivation. (Voir document- Phase de préparation(à venir)

Les élèves ont des connaissances et des compétences.  On a tendance à oublier les compétences.  Il faut rassurer les élèves…

Quand les questions sont de hauts niveaux, les réponses sont incroyables, ils ont toutes sortes d’expériences à partager.

Tiré de Louise Arpin…On place une question (voir photocopies de cartes d’objectivation, il y en a avant, pendant et après) sur les tables une question d’objectivation.  Elles sont puissantes…On reviens 5 minutes après et ils doivent répondre….Connaissez-vous les consignes ?  Parfois ils ne savent pas quoi répondre..Il faut leur montrer.  Pour répondre à une question de haut-niveau ?  Il faut leur permettre de réfléchir, leur donner du temps, 

Quelle questions que l’élève se pose dans se tête ? 

Dans la réponse, il y a des faits…On peut les organiser  cela dépend du but…

On devrait retrouver…On affirme quelque chose et on donne des exemples…On peut faire des liens ou comparer…(Êtes-vous d’accord…)…à la fin…l’enfant peut donner son opinion (cela dépend de la question…) 1) énoncé, 2) justifie, 3) lien, 4) opinion

À chaque fois qu’une enseignant pose une question déstabilisante il fait avancer son élève.  Plus il pose de question plus l’enfant s’en pose lui-aussi…(Un vol de banque ;-)).  Un élève responsable des ses apprentissages est un élève qui se pose des questions.  On peut pas toujours garder l’élèves en déséquilibres, on peut le ramener dans une zone proximale de développement (voir document Inspiration (à venir) …..ou on se sent à l’aise..On marche 5 km…veux-tu marcher 8km (un défi), trop gros, il démissionne).. Le questionnement peut créer un malaise mais pas trop…

Organisateur Graphique

On le fait pour soi-même. Si on l’utilise pour évaluer…Comment évaluer ? On peut utiliser un rubrique. Il devrait y avoir une hiérarchie.  Combien de concept veut-on voir.  (Voir document-Réseau de concept-Grille d’évaluation formative, elle aide les enseignants à amener plus loin les élèves).  On peut utiliser des couleurs pour regrouper des idées. On devrait avoir des liaisons significatives entre une section de la hiérarchie du réseau et une autre section. 

Plan de travail

Voir le livre : Le métaguide au chapitre 4-Comment travailler avec méthode. 1-Planifier le travail, Contrôler l’exécution de la tâche et 3 évaluer le travail.  Voir la liste pour ces 3 points dans le guide.  Il faut prendre le temps de bien le développer et de laisser les élèves le comprendre.  Si on veut faire l’analyse critique, on doit faire un plan.  Échéancier, matériel, personnes ressources, tâches, temps,  partage des tâches, temps de mise en commun, une colonne atteint ou pas, etc…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *