Archive for Voyage en Finlande

Projet de collaboration

Lors de mon séjour en Finlande, j’ai eu la chance de rencontrer des éducateurs passionnés, motivés et qui utilisent les TICs en salle de classe. Suite à ces rencontres et discussions, un projet de collaboration naît avec un enseignant de sciences de la France, M. Fabien Crégut. M. Crégut est un éducateur passionné. Il est l’auteur d’un site web très intéressant et riche en applications pédagogiques.
En France, le projet fait parler. Voici un article paru dans la presse locale sur le blog et les futurs échanges entre les français et les canadiens.
<img align="right"=alt=item.jpg
Notre projet de collaboration consiste à contribuer, à participer et à nourrir un blog (un cybercarnet) qui traite de d’envirenement, de pollution et de sciences. Le concept blog n’est pas nouveau pour mes élèves, nous sommes à la quatrième année d’expérimentation d’un blog à l’école. Ici, nous préférons utiliser le terme cybercarnet mais la vision est la même. Un blog (cybercarnet) est un environnement virtuel qui permet d’écrire des textes, de faire des réflexions et de les publier sur le web. Le blog est un outil pour apprendre en société.
Nos élèves vont communiquer, échanger, faire des découvertes, des partages par l’entremise de billets et de commentaires. Pour qu’un tel projet fonctionne, il faut des enseignants qui acceptent d’épauler un groupe d’élève, une structure scolaire qui facilite ces communications et des élèves extraordinaires. Nous retrouvons tous ces ingrédients dans nos écoles.
Vous pouvez suivre nos apprentissages en visitant le lien suivant : http://leblogdes5d.free.fr/
La semaine dernière mes élèves se sont présentés à nos amis de la France et ont commencé à découvrir ce coin du monde. J’étais impressionnée, ils voulaient bien écrire, ils ont fait des recherche afin de situer la ville, la région et le collège. Il y avait de l’excitation dans l’air. C’est un peu ça la magie des blogs et des projets de collaboration, des situations qui encouragent les apprentissages transdisciplinaires. Nos élèves vont apprendre beaucoup plus que de la sciences, ils vont faire des apprentissages au sujet de la culture, de la géographie, de la langue, de l’environement…

Délégation canadienne d’enseignants innovateurs de Microsoft, Helsinki, octobre 2007

Je suis de retour à la maison depuis quelques jours. Je n’ai pas encore réalisé tout ce qui m’arrive. Premièrement, l’expérience d’avoir fait partie de la délégation canadienne d’enseignants innovateurs de Microsoft fut fantastique, inoubliable et enrichissante.

Microsoft, Parteners in Learning m’a donné la chance de vivre des expériences, de rencontrer des enseignants innovateurs de partout dans le monde, d’expérimenter différentes cultures, de partager ce que je fais en salle de classe et de vivre des moments cocasses avec des gens extraordinaires.
Mon séjour en Finlande fut des plus agréable. La tête me bourdonne, les émotions bouillonnent. Avant mon départ, je savais que les TICs pouvaient améliorer les apprentissages chez les élèves. Ce voyage m’a permis de constater que beaucoup d’autres personnes partagent le même avis. Je reviens énergisée, motivée, convaincue, j’ai le goût de continuer à implanter les TICs, dans mon enseignement. J’ai fait des contactes avec la délégation française, un projet de collaboration est en marche. Je vous en parlerai bientôt.

Après la Finlande, Londres…

Je viens de passer deux jours extraordinaires à Londres. Londres est la capitale de l’Angleterre. La ville est considérée comme une ville mondiale reconnue pour les domaines de la politique, les spectacles, la mode, l’éducation et l’art.
Personnellement, je trouve que Londres devrait être reconnue pour autres choses : Comme pour le nombre de touristes qui choisit d’y passer quelques jours. Il y a des gens partout sur les rues.
Les hôtels : il est très important de réserver un hôtel avant de séjourner à Londres. Il semble que la saison touristique est douze mois par année.
Les cartes ; il est très important de maitriser la lecture de carte du métro, des autobus, des trains. Ce sont les moyens les plus économiques de visiter la ville.
Les taxis : il est fréquent de voir des chauffeurs de taxis se promener en Mercedes. Imaginez qui paye pour les Mercedes? Les touristes, spécialement ceux qui éprouvent de la difficulté à lire les cartes de métro, de trains, d’autobus…
Les routes : il est très, très, très important de regarder deux fois avant de traverser la rue. Il y a eu plusieurs moments critiques.
Billet de spectacle : il n’est pas une bonne idée d’acheter des billets de spectacle par téléphone. On le fait en personne ou par l’entremise qu’une agence ou d’un hôtelier.
Le métro, à l’heure de pointe n’est pas nécessairement une bonne idée, spécialement si tu souffres de claustrophobie.
J’ai fait ces apprentissages en compagnie de trois de mes co-équipiers, gagnants du Prix Enseignants Innovateurs de Microsoft. Nous avons eu à être innovants lors de notre passage à Londres.
finland 281.jpg

Jour 5

Voici un court résumé de la journée de hier. Le but de la journée était d’analyser comment les enseignants sont innovateurs et trouver des solutions ou des stratégies pour devenir encore plus innovateur.
Nous avons travaillé en équipe. Le critère numéro un pour former les équipes était de nationalité différente. Dans mon équipe, l’anglais n’était pas la langue première. Il y avait un membre de la délégation de la Jordanie, de Hong Kong, de la France, de la Roumanie, de Lativia, de l’Amérique du Sud et du Denmark. La communication n’était pas toujours facile mais très riche en apprentissages.
Choque culturel et wake up call, nous sommes bien au Canada !!!!!!!!!
iLe cours de géographie et de culture le plus enrichissant de ma vie.
La tâche était d’analyser un projet. Les questions sur lesquelles nous devions réfléchir étaient les suivantes : Qu’est-ce qui fait que les projets sont innovateurs ?
Comment faire pour que les projets soient plus innovateurs ?
Comment est-ce que je peux adapter ces projets dans ma salle de classe, dans mon école ?
Comment est-ce que je peux faire pour aider les enseignants qui veulent devenir plus innovateur ?
Comme de raison les discussions ont souvent dévié de la tâche. Par la suite, nous sommes allés souper dans un restaurant Italien avec le ministre de l’éducation, le sous-ministre du côté anglophone et francophone du Nouveau-Brunswick. Encore là les discussions étaient très riches et éducatives.
En passant, je n’ai pas encore vue le soleil. je crois qu’il n’existe pas dans ce coin du monde!!!!!!

Jour 4

Il est 5 :30 du matin, je suis bien éveillée, mon corps a encore de la difficulté à s’ajuster au décalage horaire. Je suis à regarder l’horairede la journée et je réalise que je n’aurai probablement pas beaucoup de temps pour faire des billets et de partager mes découvertes des derniers jours. Il me semble que je suis à courir après le temps depuis que j’ai débarqué en Finlande !
L’annonce de la participation de la délégation canadienne à la conférence pour enseignant Innovateur au Vietnam en avril a fait le tour des délégations. C’est en soupant avec les collègues de la France hier soir, que je réalise que ce n’est pas toutes les délégations qui auront la chance de participer à cette conférence. Au restaurant Grec avec les français, les discutions étaient amicales et joviales. J’avais l’impression de connaitre ces gens depuis toujours. Fabien m’a fait rire avec ses histoires de trains, Monique est très gentille et chaleureuse, Gérard est hilarant et Sébastien toujours très sympathique.
Hier, les différentes délégations avaient comme tâche de partager ses différents projets (Poster session). Le concept était le même que nos expo-sciences au Nouveau-Brunswick. Je peux maintenant mieux sympathiser avec mes élèves. Je comprends qu’ils peuvent être épuisés après avoir expliqué leur projet plus de 30 fois.
Les gens avaient la chance de se promener de demander des questions, de faire des commentaires et de voler des idées. C’est en discutant avec les gens que je réalise que je suis très bien dans mon coin de pays. J’ai eu à expliquer souvent l’ouverture d’esprit qui existe à mon école, au niveau du district et de ma province au sujet de nos pratiques et de l’intégration des TICs.
Je partage avec vous quelques idées que j’ai l’intension d’emprunter de mes nouveaux amis.
Le Cyberfax (The International online newspaper)
Virtual numerical handbook
Digital Snapshots on Learning
Un projet de la Chine la mission de l’école est de (Touching Souls, Challenging Minds)
Le mot d’ordre au congrès est la collaboration. La diversité des projets est frappante et offre une richesse en pratique et réalité. Participer à ce genre de conférence ouvre mes yeux sur les différentes approches, problèmes et réalités des enseignants de ma province, de mon pays et du reste du monde. Je suis à vivre des expériences exceptionnelles.

Partage de projets

La journée commence à 8h00 pour se terminer à 18h45. La délégation canadienne se rencontre pour déjeuner. Par la suite, nous nous dirigeons vers les différents locaux afin d’assister aux présentations. Pendant près de quatre heures nous expliquons, vulgarisons et démontrons nos projets. L’agenda pour la journée est très chargé. En plus de présenter mon projet, j’assiste à un cours sur OneNote in the classroom, a student perspective et using Office as an Educational Tool.
A 19h00, il y a le souper dans un restaurant Grec, en Finlande avec la délégation française, c’est ce que l’on appel une expérience internationale.
Je suis épuisée mais très heureuse d’avoir la chance de vivre cette expérience !

Jour 2 ou 3…

Je n’ai pas dormi beaucoup la nuit dernière et je ne pense pas dormir beaucoup cette nuit. Je suis très excitée…
Premièrement, la journée a été très occupée avec le déjeuner de la délégation canadienne. Par la suite, je suis allée marcher dans la ville en compagnie de Jacinthe, Susan, Robert, Kent et Jim. Nous avons visité les églises, les lieux historiques et comme de raison les quelques boutiques qui se présentaient sur notre chemin. Je vous invite à visiter mon site Flickr.
Par la suite, nous avions à préparer notre kiosque. Nous avons assisté à une réception avec les délégués des 30 autres pays. J’ai eu la chance de parler, échanger et de (work the room) comme le dit si bien Mike de Microsoft. Sébastien de la délégation française était présent. J’ai eu la chance de discuter avec la délégation américaine, française et celle de la Belgique. En passant, nous portions nos chandails. La délégation canadienne était très populaire. Je dois remercier Norm, une très bonne idée. Les chandails étaient de bons (ice bracker) comme on le dit si bien ici.
Par la suit, nous sommes allés souper ensemble dans un beau restaurant typiquement Finlandais. La bouffe était excellente. La conversation était stimulante et époustouflante…
Comme dessert nous apprenons que la délégation canadienne présente en Finlande, je fais partie de cette délégation se rendrera à Hanoï au Vietnam en avril prochain.
Jacinthe, Mike et Norm, nous ont offert un sac cadeau. Dans le sac, il y avait du chocolat, un livre sur le Vietnam et une carte. En ouvrant le sac, j’ai premièrement pensé que mes garçons aimeraient le chocolat. Que le livre sur le Vietnam serait intéressant à lire à un certain moment. La carte, réservait la surprise !
« Your next Innovative Teacher’s Conference is in Hanoï Vietnam » Je savais que nous étions invités à Winnipeg en mai mais le Vietnam en avril…
Je n’ai pas besoin de vous dire que les émotions étaient très fortes, il y a même eu des larmes. Je ne mentionnerai pas de noms mais nous étions tous très émotifs. J’ai maintenant comme tâches, de lire mon livre sur le Vietnam, de faire un rapport écrit à Jacinthe et de traduire en anglais tout mon document VCT.
A chaque jour, je réalise comment chanceuse que je suis de vivre ces expériences. Je suis au septième ciel…
Je dois aller me coucher. Il est maintenant 2 :00 du matin. Nous avons perdu une autre heure. L’heure changeait à minuit. Nous avons maintenant 7 heures de différence avec le Nouveau-Brunswick. La nuit dernière, j’ai seulement dormi 3 heures. Demain sera une grosse journée. Nous devons présenter nos projets. Merci de continuer à me lire et de laisser des commentaires !!!!

Jour 1

Le vol de Québec à Toronto est excellent. À Toronto, c’est avec surprise et un peu d’étonnement que nous remarquons des gens qui portent des chandails de hockey. C’est surtout le logo qui attire notre attention. Microsoft Innovative Teacher’s Conference Helsinki 2007. C’est à ce moment que nous faisons la connaissance des enseignants représentant Team Canada et de Norm! Norm a comme mission (to make sure we are on the plan to Helsinki Finland). Nous avons porté fièrement notre chandail !
<img align="right"=alt=Londre 003.jpg
Nous sommes arrivés à Londres ce matin (vendredi). Nous avions dix heures avant notre prochain vol. Au lieu d’attendre et de se morfondre dans l’aéroport, nous sommes allés visiter la ville. Norm était notre guide. Après une journée (de sight seing), de marche, de voyage en train, nous reprenons l’avion, cette fois pour Helsinki.
Finalement, vers 2h30 A.M. notre avion touche le sol, nous sommes en Finlande. Je suis un peu fatiguée mais très heureuse d’avoir la chance de vivre cette expérience.

Le grand jour…

Au début octobre, j’ai soumis ma candidature au Programme Microsoft pour enseignants innovateurs . Mercredi dernier, j’apprends que ma candidature à été retenue. J’étais excitée, heureuse et fière ensuite une autre émotion s’ajoute, celle de panique !
J’ai un conjoint, des enfants, des élèves, un chat…. Qui va prendre soins de mon monde lorsque je serai en Finlande?
Je suis choyées d’avoir une famille, des collègues de travail qui sont également de bons amis, des élèves et un district scolaire qui ont tout fait en leur pouvoir afin de m’accommoder et de me soutenir dans cette belle aventure. Une semaine pour se préparer ce n’est pas beaucoup mais lorsqu’on est bien entourée c’est possible !
Mille fois merci !!!!!
Aujourd’hui est le grand jour …celui de mon départ pour la Finlande. L’équipe canadienne est composée de Susan Ingham de l’Alberta, Kelli Boklaschuk de la Saskatchewan, Kent Brewer de la Nouvelle Écosse, Robert Lévesque du Nouveau-Brunswick et de moi-même. Je vous invite à me suivre dans cette belle aventure.
À bientôt !!!!!

Projet de la maquette de cellule

Dans le cadre du projet de la maquette de la cellule, les élèves devaient fabriquer un modèle de cellule en trois dimensions. Ils devaient aussi prendre une photo, l’importer, y placer des annotations et publier un billet dans le cybercarnet (portfolio numérique).
Le projet avait comme pouvoir de faire participer les élèves doués comme les élèves en difficulté à des activités leur donnant du plaisir et en même temps un sens à leurs apprentissages. L’élève était placé en situation active et signifiante. Il était engagé, motivé, enthousiaste et déterminé. Les élèves étaient heureux d’essayer, d’expérimenter avec de nouveaux logiciels. Ils se sont entraidés, ils ont communiqués et ont partagé leur savoir. La technologie fait partie de leur monde. Il est beaucoup plus intéressant, pour les élèves, de vivre des activités qui exploitent les technologies que d’être des individus passifs.