La ville de Kita

Je n’ai pas été trop bavarde ces derniers jours au sujet de mon expérience au Mali. La raison est simple, la fatigue et le fait que je ne me sentais pas très bien. Les antibiotiques ont fait leur travail. La première journée depuis le début août que je me sens comme moi-même. Je reprends du poil de la bête comme on dit si bien par che-nous.
Aujourd’hui, nous avons eu la chance de visiter une école de la ville de Kita. Kita est située à environ trois heures de route de Bamako sur la ligne de chemin de fer du Dakar-Niger. Cette ville compte plusieurs écoles publics, des lycées et une académie d’enseignement. Tout ça pour dire que l’éducation y est très important. Dès notre arrivée, il était facile de voir la fierté du directeur et de sa communauté de nous accueillir. En passant l’école a plus de 130 ans. Selon les Maliens, la personne qui est reçu est la bienvenue! Kita est une ville charmante qui vaut le détour!
Mon expérience au Mali est positive sur toute la ligne. Je dois admettre, j’ai fait quelques réalisations à mon sujet. Je fais peur aux enfants Maliens, surtout les jeunes enfants. Les femmes blanches sont rares dans le coin. Mon système digestif est délicat et a de la difficulté avec la nourriture. Certaines routes du Mali me donnent le mal de cœur. J’ai une peur bleue de traverser la rue à Bamako. La circulation est dense et je ne comprends pas le code de la route. J’ai le cœur tendre. Je ne voudrais pas être un âne au Mali.

Un commentaire

  1. Claudine dit :

    Je suis contente que tu te sens mieux. Comme je peux voir, vous vivez pleinement votre expérience. Prenez soin et j’ai hâte d’en entendre davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *