Bamako jour 1

Je suis débarquée à Bamako depuis 24 heures…
En sortant de l’avion une délégation de moustique est au rendez-vous. Un sentiment de panique prend forme et tout d’un coup mon cerveau me rappelle que depuis deux jours je consomme des médicaments pour prévenir la malaria. Les moustiques oubliés maintenant la chaleur intense me pousse à me débarrasser de mon chandail, je le place sur mon nez car mon cerveau vient de m’envoyer un autre message, quelle est cette odeur?
À l’aéroport, je dois remplir une feuille de déclaration avant d’entrer dans le pays, une douanière veut voir mon carnet de vaccin, une autre mon passeport, mon visa… Je fais de mon mieux pour répondre à tous ces gens.
J’aperçois nos valises sur le carrousel. Ouf un soupire de soulagement m’envahie Je vais pouvoir me changer après ce long voyage. Un autre message de mon cerveau, les valises sont là mais où est Roberto? Je le trouve enfin, il discute encore avec la douanière. Elle ne l’avait pas laissé entrer dans le pays, il semble qu’elle avait de la difficulté à lire son écriture lors de sa déclaration.
Un chauffeur nous conduit à l’hôtel. Il est 22h00 passé, je suis épuisée. Pas question d’explorer l’hôtel. Une autre question pourquoi tous ces gardes? Après quelques heures de sommeil tout va bien. En matinée, visite de l’hôtel et du jardin, Les gardes sont toujours là mais me dérangent moins, de plus je me sens même en sécurité. L’après midi et la soirée furent passées à côtoyer des enseignants maliens.

Un commentaire

  1. Jean-Yves Duguay dit :

    Les moustiques, la chaleur et les odeurs…rien pour donner le gout d’y aller. Dépaysement garanti.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *