Session Ignite

match-171578_640« Emballez-nous… mais faites ça vite ! »
Pour une 4e année de suite, les participants à Clair2018 seront ravis d’écouter des sessions en rafale, de type « Ignite ». Dès 19h30 vendredi 26 janvier, 6 présentations emballantes consistant chacune de 20 diapos chronométrées à 20 secondes chacune (6 min 40 s au total) qui porteront sur le thème suivant : S’entreprendre
Les présentateurs de cette année sont :

  • NAO le robot
  • Annick Arsenault-Carter
  • Julie Chamberland
  • Alain Poitras
  • Fanny Peissik
  • Simon Lavallée

 

Plus en détails ;


nao2NAO le robot ; Nao est un robot humanoïde, imaginé et développé, à l’origine, par Aldebaran Robotics, une société française. Il a été présenté au public fin 2006, il mesure 58 centimètres et pèse 4,8 kilogrammes. Composé de caméras, de capteurs, et de microphones, il peut voir, entendre, reconnaître, interagir, etc…comme le ferait un humain. Pouvant être relié à internet via le wifi ou un cable Ethernet, NAO peut être guidé par l’humain. En effet, très prisé du milieu scientifique et universitaire, ce petit robot humanoïde a la particularité d’être programmable par tout utilisateur, y compris par des enfants.

A l’aide du logiciel Choregraphe (http://doc.aldebaran.com/1-14/software/installing.html), il est possible de programmer NAO pour lui faire faire ce que l’on souhaite, au moment où on le souhaite, et donc lui dicter son comportement via la programmation informatique. C’est ici ce qui nous intéresse particulièrement.

En utilisant NAO, nous souhaitons permettre aux élèves d’apprendre la programmation informatique, d’une manière tout à fait novatrice et ludique. Apprendre à programmer c’est fort intéressant, mais donner un semblant de vie à un robot, c’est autre chose. La chaire de recherche en éducation du Canada a donc engagé des recherches sur la question de l’apprentissage du code avec ce robot NAO et ce dans différents contextes : au secondaire, au primaire, en établissement spécialisé…


AnnickAnnick Arseneault-Carter ;

Je suis enseignante de la 7e année à l’école Le Mascaret, à Moncton au Nouveau-Brunswick (Canada) qui a retrouvé son enthousiasme pour l’enseignement grâce à tout ce que m’apporte ma classe inversée. Je m’engage à montrer par l’exemple que cette approche novatrice est la plateforme idéale qui permet toute autre approche pédagogique et numérique.

C’est par l’entremise de ce blogue que je partage mes expériences et mes outils qui évoluent à chaque année. Par cette pratique réflexive, je me permets de reprendre ma place en salle de classe et ce, au « côte à côte » des élèves plutôt que « face à face ». Je souhaite devenir une ressource francophone fiable et experte, autant pour mes collègues que pour mes élèves.


julieJulie Chamberland : Madame Julie C. est mon nom d’artiste. Il faut être artiste pour créer, innover, oser et amener nos élèves à en faire autant. Il faut être artiste pour se questionner, s’aventurer, faire réagir les gens et bouger les choses. Il faut être artiste pour montrer aux jeunes combien leur Âme est belle et leur potentiel infini. Artiste mais pas solitaire pour autant, je déploie mes ailes aux côtés de collègues réels ou virtuels. Ensemble, on peut faire tellement plus et mieux!

Titulaire de 5e année, dans une classe iPad 1:1 à la commission scolaire des Navigateurs, j’occupe pour cette année un poste de conseillère au plan d’action numérique du MEES. C’est là une occasion de prendre du recul tout en continuant d’agir. Car je reste avant tout une fille d’action, une fille de terrain, qui garde son feu sacré.

Twitter : @MmeJulieC

Linkedin : Julie Chamberland

Blogue :  http://mmejuliec.blogspot.ca/

Présence dans les médias : https://drive.google.com/open?id=1bdb5Ysi2_36IzKfKnc0u2vsagfmL73qS


alainAlain Poitras ; Alain est coordonnateur de l’école communautaire entrepreneuriale (ECE) au district scolaire francophone sud au Nouveau-Brunswick depuis 2016.  De 2008 à 2016, il a travaillé comme directeur au Ministère de l’Éducation et du développement de la petite enfance au niveau du développement des ECE au Nouveau-Brunswick. à

Reconnu comme étant l’un des grands pionniers de ce mouvement, Alain a été directeur de la première école communautaire entrepreneuriale au Nouveau-Brunswick (l’école Régionale-de-Saint-André au Nord-Ouest, d’où il est originaire) de 2000 à 2007.

 

 


fannyFanny Peissik ;

Professeur des écoles « connectée » www.hubschool21.fr

co-fondatrice de Hub School 21 & directrice générale du Hub School Vincennes

@TrousseauParis

fpeissik@gmail.com

Professeur d’écoles depuis 17 ans , je m’interroge sans cesse sur mes pratiques , tâtonne et mets en oeuvre des projets transdisciplinaires afin de relier les apprentissages au monde d’aujourd’hui tout en cherchant à développer des valeurs citoyennes chez mes élèves.  J’ai basculé progressivement dans la Pédagogie Inversée depuis 3 ans

Mes classes sont « connectées » avec les comptes Twitter @ce1cadm @classeFP et maintenant @SchoolVincennes .

Des blogs de classe et des padlets ainsi qu’une chaine YouTube valorisent la mise en oeuvre des projets.

Au début 2017 , je lance l’initiative Hub School 21 qui vise à participer à la réinvention de l’Éducation au 21ème siècle en créant et en fédérant un réseau d’écoles en France et à l’étranger , ouvertes sur le monde et humanistes , qui proposent une nouvelle façon d’apprendre pour faire éclore et valoriser le meilleur de chacun !

La 1ère école , Hub School Vincennes , ouverte en septembre 2017 est un “FabLab” dans lequel questionnement , recherche , plaisir et coopération permettent de co-construire les apprentissages avec les enfants , les intervenants , les partenaires.


SimonSimon Lavallé ; Actif depuis quelques années au sein de l’équipe de l’AQJM (Association québécoise des jeux mathématiques) et de SMAC (sciences et mathématiques en action), Simon travaille activement à la démocratisation du plaisir de faire des mathématiques. Il a reçu son diplôme en didactique des mathématiques à l’Université Laval en 2015 et agit aujourd’hui comme Netmathematicien afin de promouvoir et enrichir la plateforme Netmath.