Archive for Langue et culture

Pierre Couturier remporte le concours de la Fête du Nouveau-Brunswick

C’est avec plaisir que nous avons appris que Pierre Couturier une élève de 4e année a gagné un voyage Extravacances n’importe où dans la province du Nouveau-Brunswick. Il avait participé à un concours de rédaction au printemps dernier. Ce concours est organisé par la Commission de la capiale du Nouveau-Brunswick et du Comité de la Fête du Nouveau-Brunswick. Il s’agissait d’écrire un texte qui communiquait sa fierté face à sa province. Il a gagné la première place dans la catégorie 7 à 11 ans secteur francophone. Le 25 juillet dernier, Pierre a donc passé en compagnie de sa famille, la journée à “Magic Mountain” et a demeuré à l’hôtel “Palais Crystal” de Moncton. Il a aussi reçu d’autres prix après les festivités de Rexton le 6 août dernier tels un livre avec les rédactions gagantes, un t-shirt et autres…
Voici sa rédaction :
Notre province…notre fierté!
Je suis jeune et je me considère choyé de vivre dans la province du Nouveau-Brunswick.
Tout commence le matin lorsque je prends le gros autobus jaune pour me rendre à l’école. Quel privilège de pouvoir rire et converser avec des jeunes de mon âge dans ce grand véhicule sécuritaire. Je regarde par la fenêtre et je vois de la verdure, beaucoup de verdure et un magnifique fleuve. Wow! Les espaces sont grands. Il y a toutes une diversité d’arbres , les maisons sont bâties sur de grands terrains et les Appalaches m’entourent. Que c’est beau! J’imagine que les enfants des autres régions de ma province doivent voir eux aussi de beaux paysages même s’ils sont différents. La liberté et l’air pur sont de la partie ici au Nouveau-Brunswick.
J’arrive à mon école accueillante. Tout est à ma disposition pour que je puisse avoir une bonne éducation. C’est une grande justice d’avoir des gens qui me respectent et qui voient à m’enseigner le plus de choses possibles pour que je grandisse épanouie. Oui, une grande justice parce que tout le monde y a droit. Nous les enfants ont est important dans cette province, c’est ce que mes parents et mes enseignantes me disent. C’est ce que je ressens. Dans cette province, les gens voient à ce que l’on soit le plus heureux possible et en bonne santé. L’amabilité des Néo-Brunswickois est incroyable, pas surprenant qu’on puisse être d’accord d’avoir deux langues officielles.
Il est midi, c’est l’heure d’aller dîner. Je mange mon repas ensuite je peux aller jouer avant de retourner en classe. J’ai des responsabilités, j’en suis conscient mais je peux avoir de bons moments de plaisir aussi. C’est ce que m’offre mon entourage. Je suis fier de ma province et pas à peu près. C’est ici que je veux continuer à vivre, c’est ici mon avenir!
Félicitations Pierre !!!

Notre radio-étudiante CAHM-FM recherche…

La radio étudiante du CAHM fait peau neuve. Il est donc temps de présenter une demande afin d’occuper l’une des trois fonctions suivantes :
1- Directeur-Directrice de la programmation
2- Directeur-Directrice de la technique
3- Animateur-Animatrice de radio
Les élèves intéressés à être Directeur(trice) de la programmation ou de la technique doivent placer dans leurs cybercarnet entre le 26 septembre et le 5 octobre 2007, un texte d’au moins 300 mots qui explique comment ils croient pouvoir remplir ces fonctions. Un comité de 3 personnes (direction, un enseignant et un élève) examinera les billets publiées pendant ces dates ayant comme titre; Directeur(trice) de la programmation ou Directeur(trice) de la technique. Votre texte doit aussi être dans un français correct et démontrer votre intérêt à développer la radio-étudiante au CAHM. Nous vous invitons à y placer une introduction, vos idées principales et y inclure une conclusion.
Notre radio-étudiante est aussi à la recherche de personnes dynamiques capables d’animer et de produire des émissions pour les élèves et le personnel de l’école. Il suffit de compléter le formulaire suivant et de le retourner à Mme Danis Michaud avant vendredi le 5 octobre 2007. Une douzaine de candidats seront retenus et ceux-ci auront une formation.
Au plaisir de vous entendre…bientôt…

Site web de la “Semaine de la fierté française 2007” disponible…

C’est avec le thème “À l’école ou en famille, le français, il faut que ça brille.” que sera lancée la prochaine “Semaine provinciale de la fierté française (SPFF)” au Nouveau-Brunswick.
Le site web suivant saura vous donner le goût de célébrer avec nous du 19 au 23 mars 2007. à l’école, des activités seront offertes pour souligner l’évênement. À suivre…

Spectacle de Noël au CAHM

C’est ce matin que le spectacle annuel du C@HM avait lieu. Plusieurs élèves ainsi que des membres du personnel se sont donnés la main pour présenter un spectacle de qualité.
Bravo aux des élèves organisateurs et Mme Brigitte Nadeau pour cette belle initiative. Une deuxième représentation est prévue ce soir à 7h00. Au plaisir de vous y accueillir !!!

Petit train va loin…

Notre projet présenté l’an dernier dans le cadre de Génie-Arts a été sélectionné pour l’exposition nationale de Génie- Arts. De son côté, Rodolphe Caron, l’un des artistes invités pour ce projet connait aussi du succès avec la présentation d’un film relatant la vie du cinéaste; Léopold Forest.
Pour ce qui est du projet Génie-Arts du CAHM, nous sommes à la recherche de commentaires des élèves qui ont vécu l’expérience l’an dernier. Certains de ces commentaires pourraient se retrouver lors de l’exposition nationale. Vous pouvez écrire vos réactions ou commentaires au bas de ce message. Félicitations à tous les participants et aux enseignants responsable du projet. Un merci spécial aussi à Rodolphe Caron, Samuel Caron, Geneviève Caron et France Gallant pour leur aide avec l’organisation et la réalisation de ce beau projet. Celui-ci fut présenté en collaboration avec les Productions Appalache, cinémarévie et PICLO et comme partenaire financier l’Office National du Film du Canada.

Bravo !!!

Le CAHM participera au Festival des cinéastes du Manitoba

Le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska accueillera monsieur Michel Leblanc du 24 au 28 avril 2006. Monsieur Leblanc est le vice-président du Conseil de direction du Festival des vidéastes du Manitoba. M. Leblanc accompagnera les élèves dans la production d’un film, qui sera par la suite, présentée à Winnipeg dans le cadre de ce festival. Le CAHM participera ainsi pour la première fois à ce prestigieux Festival.
Depuis 1992, le Festival des vidéastes du Manitoba offre une formation en audiovisuel à des élèves du secondaire des écoles françaises et d’immersion. Au fil des ans, des jeunes au Manitoba, dans les T.N.O., au Yukon, et en Colombie-Britannique ont pu bénéficier d’une expérience unique. Cette année, une école du Nouveau-Brunswick y participera pour une première fois. Les 7 élèves qui participeront à ce projet unique pourront aussi compter sur l’expérience de monsieur Rodolphe Caron, cinéaste bien connu dans la région. Plus de détails concernant ce festival sont disponibles en consultant le site web suivant.
Jusqu’à présent, plus de cinq cents élèves ont participé aux ateliers de formation, assistés de professionnels de la vidéo, durant une période fixe de janvier à avril. Le résultat de leur travail en équipe constitue annuellement une quinzaine de vidéos de courtes durées, projetées chaque printemps en mai, devant public sur grand écran. Lors de cette soirée gala, des prix sont remis afin de souligner la qualité de leur réalisation.
En onze ans, le Festival a réussi à acquérir une renommée enviable. Le Festival a été reconnu par l’UNESCO pour ses qualités de pédagogie en français. Une des vidéos présentées au festival s’est même classée parmi les 10 meilleures au Festival international du jeune reportage à Port-de Bouc en France en 1994.
Pour le CAHM, c’est Jonathan Cyr, élève de 8e année et réalisateur, qui aura la chance de se rendre à Winnipeg en mai afin de présenter le film sur la démocratie d’une durée de 5 minutes.

Nouveau disque compact disponible au C@HM

C’est le 12 avril dernier qu’avait lieu le lancement du disque compact intitulé « La littératie au cœur de ma vie ». Tous les élèves et le personnel enseignant de la maternelle à la 4ième année ainsi que les élèves de la classe ressource ont composé des chansons. Chaque classe a composé des œuvres en groupes. Les élèves ont ainsi pu apprendre plusieurs notions dont la rime, la structure du poème et la ponctuation. On peut entendre la pièce “La langue française” interprété par les élèves de la 4ième en cliquant ici. Bravo !!!
Plus de 250 copies sont disponibles pour le grand public. Sous l’habile direction de madame Geneviève Sénéchal, enseignante en littératie au CAHM, ce projet fut réalisé en classe durant les périodes de littératie. Ce disque compact fut enregistré entièrement au CAHM avec l’aide de monsieur Éric Lebel, agent de soutient technique au CAHM.
Le disque compact est présentement disponible au cout de 8.00$ en communiquant avec Madame Geneviève Sénéchal. On peut aussi s’en procurer chez à la pharmacie Familiprix et à la caisse populaire de Clair.
Félicitations aux élèves et membres du personnel participants !!!
9.JPG

Prix du publique lors de la Kermesse de 3 comtés…

C’est en fin de semaine qu’était présenté la toute première Kermesse des trois comptés. Suite à l’initiative du District scolaire 3 et de l’équipe des animateurs culturels, une panoplie d’activité étaient présentés.
Clarence Bourgoin, artiste de renommé internationale était le président d’honneur du vernissage des jeunes artistes du District. Maxime-Sophie Valois du CAHM a mérité le prix du public dans sa catégorie. Son oeuvre une peinture à l’huile représentant un phare, fut l’une des 3 choisies parmi la soixantaine exposées.
Bravo !!!

Visite de Anne-Marie Sirois au CAHM

C’est avec plaisir que nous avons accueillit Madame Anne-Marie Sirois pour rencontrer les élèves du CAHM. Elle est l’auteur entre autre, du livre “Le Petit Chaperon Mauve“.
Née à Saint-Basile (Nouveau-Brunswick), Anne-Marie Sirois a reçu un baccalauréat en arts visuels l’Université de Moncton en 1981. Elle participa à plusieurs expositions de groupe dont l’Exposition du 20e anniversaire de l’Université de Moncton, en 1983.
Artiste multidisciplinaire et résidant à Moncton, elle commence à faire de la bande dessinée au début des années 80 et s’intéresse au cinéma dès 1984, quand elle conçoit son premier dessin animé, Les joies de Noël.
Sirois s’intéresse beaucoup aux festivals du livre pour enfants, et à ceux des bandes dessinées et des dessins animés. Elle a créé le premier film d’animation en Acadie, L’avertissement (Cinémarévie), qui lui a fait remporter un certificat de mérite au Festival des films et vidéo de l’Atlantique. Elle a réalisé Les joies de Noël (Office national du film, Moncton), Maille Maille (Office national du film, Moncton; prix d’excellence au Festival du film et de la vidéo de l’Atlantique, Halifax, 1987), Animastress (en compétition au 12e Festival mondial des films d’animation, 1996). Elle collabora à titre de dessinatrice et coloriste à Jours de plaine, un film nommé au Festival de Cannes en 1990. Ses illustrations se retrouvent dans diverses publications et plusieurs manuels scolaires. Ses nombreux dessins sont pleins d’humour.
Elle dirige des ateliers de dessin animé auprès des jeunes du Nouveau-Brunswick depuis 1991, dans le cadre du Festival international du cinéma francophone en Acadie. Dès l’adolescence, elle s’est intéressée à l’animation. Après ses études en arts visuels, elle a participé à des stages et des ateliers de formation à l’Institut national d’éducation populaire de Marly-le-Roy (France) et à l’Office national du film, à Moncton.
Elle a exposé à la Galerie Georges-Goguen de la Société Radio-Canada (Moncton), en avril 1996; à la Galerie 12 de Moncton et à la Galerie Colline d’Edmundston en 1997 (Objets de fer), à la Galerie Roche (Petit-Rocher) et à la Galerie Connexion (Fredericton), en 1998.
On peut visiter son site web en allant sur le site suivant.

Valorisons notre langue !

Bon matin,
Cette semaine voici des mots qui sont très appropriés avec l’expérience que nous venons de vivre au bureau et dans quelques écoles du district. Quelle est la différence entre aménager et emménager?
Aménager — Emménager
Aménager, c’est disposer, transformer, modifier ou préparer en vue d’un usage déterminé. Comme c’est un verbe transitif, il lui faut un complément direct.
· J’ai aménagé mon sous-sol pour en faire un bureau.
Emménager, c’est s’installer dans un nouveau logement. Son sens est proche de déménager, mais ce dernier terme signifie plutôt transporter des biens d’un logement dans un autre ou changer de logement. Ainsi, on n’emménage qu’après avoir déménagé. Comme emménager est un verbe intransitif, on peut l’employer sans complément.
· En mai prochain, j’emménage dans un nouvel appartement.
Donc, je réalise que la semaine dernière, les employés du bureau du district scolaire 3 ont déménagé et ont aussi emménagé dans de nouveaux locaux.
Bonne semaine à chacun de vous,
Lise Aubut
Directrice de l’éducation
District scolaire 3