Archive for Communiqué de presse

Une reconnaissance de grande exception pour le Centre d’Apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) et pour son directeur, M. Roberto Gauvin

ideeeducationCOMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Une reconnaissance de grande exception pour le Centre d’Apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) et pour son directeur, M. Roberto Gauvin, qui devient le premier récipiendaire du Prix international Paul Gérin-Lajoie : Entrepreneur d’École

Clair, le vendredi 26 janvier 2018. – À l’occasion de la 9e édition du colloque CLAIR mobilisant plus de 300 acteurs éducatifs du Nouveau-Brunswick, du Canada et du monde, l’école et le directeur à l’origine de ce rassemblement annuel d’envergure se sont vus octroyer des reconnaissances d’exception par l’organisation canadienne et internationale Idée éducation entrepreneuriale.

Cette remise a eu lieu en présence du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec, l’honorable Sébastien Proulx, du ministre de l’Éducation et du Développement de la petite enfance du Nouveau-Brunswick, l’honorable Brian Kenny, et de la ministre du Développement économique du Nouveau-Brunswick, l’honorable Francine Landry.

Vendredi en soirée, une distinction importante a été présentée au CAHM. L’école du District scolaire francophone Nord-Ouest du Nouveau-Brunswick est devenue la première ÉCOLE COMMUNAUTAIRE ENTREPRENEURIALE (ECE) au monde à atteindre le plus haut niveau de valorisation, soit celui d’ECE QUASAR. Une reconnaissance qui témoigne d’une performance marquée en innovation entrepreneuriale consciente, responsable et communautaire.

« Il n’y a simplement plus rien d’impossible lorsque des enseignants, des partenaires et une direction leader forment une équipe engagée et déterminée oeuvrant énergiquement telle une véritable communauté éducative. On dit qu’il y a de grosses écoles, mais l’important, ce sont les grandes Écoles » a déclaré Rino Lévesque, fondateur d’Idée éducation entrepreneuriale, au moment de remettre la reconnaissance à l’équipe du CAHM.

Pour compléter les honneurs de cette soirée, Idée éducation entrepreneuriale a décerné pour la première fois le Prix international Paul Gérin-Lajoie : Entrepreneur d’École à M. Roberto Gauvin, directeur du CAHM. Ce prix rend hommage à un directeur d’école entrepreneur ayant, grâce à son leadership d’avant-garde, su guider la transformation de son établissement d’enseignement en un environnement éducatif « école-communauté » innovant. « Rendre l’école meilleure est un mandat d’une grande importance. Vous y avez rêvé, M. Gauvin, et vous l’avez fait » a souligné avec fierté M. François Gérin-Lajoie, président d’Idée éducation entrepreneuriale.

À propos de l’OBNL Idée éducation entrepreneuriale

Idée éducation entrepreneuriale met à la disposition des milieux éducatifs une équipe d’accompagnants passionnés constituée d’enseignants, de directions d’école et de professionnels expérimentés, tous engagés pour la réussite éducative des jeunes et adultes de tous les âges. Leur mandat est d’accompagner l’appropriation de stratégies organisationnelles et pédagogiques

favorables au développement de la culture entrepreneuriale consciente. Une démarche d’ensemble qui se réalise au moyen d’un modèle « école-famille-communauté » structurant et écosystémique, celui de l’École communautaire entrepreneuriale du Québec.

-30-

SOURCE Idée éducation entrepreneuriale

Alexane St-Amant Ringuette, coordonnatrice des communications

Téléphone : 1.877.930.4333 | Courriel : communications@idee.education

Site internet : www.idee.education

Liens connexes ;

Vidéo de la remise de plaque ECE Quasar et Prix international Paul Gérin-Lajoie : Entrepreneur d’école ;

Vidéo hommage au CAHM, première ECE Quasar ;

Vidéo hommage à M. Roberto Gauvin ;

Présentation spéciale aux élèves pour annoncer l’atribution de la reconaissance ;

Plaque Quasar;

Plaque-Quasar

Plaque Leadership ;

Plaque-PGL

 

Autres liens;

Clair2018 : Les pratiques pédagogiques les plus avant-gardistes sous les projecteurs!

Clair2018 copieLe 22 janvier 2018

Communiqué de presse — Pour diffusion immédiate

Clair2018 : Les pratiques pédagogiques les plus avant-gardistes sous les projecteurs!

Clair — Du 25 au 27 janvier, le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) mettra à nouveau sous les projecteurs les pratiques pédagogiques les plus avant-gardistes, à l’occasion de l’évènement Clair2018.

Clair2018 est un colloque d’envergure internationale destiné aux pédagogues intéressés par les nouvelles tendances en matière d’éducation. Il s’agit du neuvième rendez-vous du genre en autant d’années à être orchestré par le CAHM.

Encore cette année, un nombre record de 325 personnes sont attendues. De plus, les conférences qui y seront présentées pourront être suivies partout sur la planète. Elles seront diffusées en direct sur le Web, grâce à un partenariat avec l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE).

Conférenciers de renom

Comme tous les ans, le colloque accueillera plusieurs conférenciers de renom. Ainsi, les participants à Clair2018, sur place ou en ligne, auront la chance de voir et d’entendre Margarida Romero, Thierry Karsenti, Maryus Bourgeois et Pierre-Yves Rochat de la Suisse.

Emballez-nous. Mais faites ça vite!

Pour la quatrième année consécutive, les participants pourront faire l’expérience d’une session de présentations rapides — ou Ignite. Il s’agit d’un style de présentation orale, appuyée par un diaporama, où les conférenciers ne disposent que de quelques minutes pour faire valoir leurs idées. Le thème retenu pour l’occasion est l’entrepreneuriat.

En tout, six participants se prêteront tour à tour au jeu. Ils devront présenter 20 diapositives et chacune ne s’affichera que 20 secondes, top chrono. Une première internationale : le robot NAO sera l’un des six participants exécutant lui-même sa présentation.

Reconnaissance spéciale

Le vendredi en soirée, un prix de grande exception sera présenté au CAHM par Idée éducation entrepreneuriale, une organisation canadienne et internationale qui promeut, soutient et accompagne l’éducation entrepreneuriale consciente dans les établissements d’enseignement primaire à universitaire. Cette reconnaissance témoigne de la performance marquée du CAHM en innovation entrepreneuriale consciente, responsable et communautaire. Elle permettra au CAHM de joindre les rangs de l’Organisation internationale des écoles communautaires en entrepreneuriat conscient (OIECEC).

Forum des pratiques gagnantes

Une vingtaine d’éducateurs partageront leurs succès en salle de classe, grâce à leur façon de voir l’éducation autrement. Ils seront les artisans du Forum des pratiques gagnantes, une activité très prisée par les participants du colloque, d’année en année.

Le CAHM, une école techno!

Le CAHM est réputé pour ses pratiques pédagogiques visionnaires et pour son utilisation judicieuse des technologies d’information et de communication (TIC). Dans cette école primaire du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), qui accueille 190 élèves de la maternelle à la huitième année, les enfants sont notamment initiés à la robotique, ils alimentent leurs blogues (cybercarnets) et produisent leurs propres émissions dans leur studio de radio.

Les élèves et les enseignants du CAHM montreront avec plaisir aux participants de Clair2018 les projets sur lesquels ils travaillent cette année, dans le cadre de la Foire pédagogique. Ils ouvriront notamment les portes de leur deux Labos créatifs, qui consistent en des espaces réservés à la création et à l’expérimentation. Les enfants y utilisent des technologies telles que des imprimantes 3D, de la robotique et même des drones.

Fait à souligner : pour la durée de Clair2018, des élèves du CAHM et du Carrefour de la jeunesse d’Edmundston produiront des émissions spéciales qui seront diffusées sur les ondes de la Radio des Jeunes d’Acadiepédia.

Pour tout savoir sur la programmation de Clair2018 : http://clair2018.com/

Pour plus de détails sur la page web du CAHM : http://www.apprendrepourlavie.com/blogue/

Pour plus de détails sur le Labo créatif du CAHM : http://labocahm.com

Personnes ressources pour les médias :

Roberto Gauvin

Directeur du CAHM

Courriel : gauviroo@nbed.nb.ca

Téléphone : 506-992-6006

 

-30-

Photos :

  • Félix Banville, un élève du CAHM prépare la programmation de son robot pour la visite des classes de Clair2018.
  • Margarida Romero

Félix Banville

MargaridaROMERO-370

Clair2018, Voir l’éducation autrement !

Clair2018 copie

 

Communiqué de presse

Clair, 11 septembre 2017

Le directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (C@HM),  Roberto Gauvin est fier d’annoncer qu’un 9e colloque international concernant la pédagogie, les technologies de l’information et des communications en éducation, se tiendra du 25 au 27 janvier 2018 à Clair au Nouveau-Brunswick.

Le C@HM a la chance depuis 2010 d’organiser une rencontre internationale concernant l’utilisation des technopédagogies. En huit ans, c’est tout près de 2500 participants d’un peu partout au Canada et même d’Europe qui ont convergé à l’école pour prendre part à ce colloque.  Sous le thème « Voir l’éducation autrement… », des visites de classes, une session Ignite, une foire pédagogique, un forum de pratiques gagnantes ainsi que plusieurs conférences majeures seront présentés.  Ce colloque permet à tous les francophones du monde de se donner rendez-vous en personne ainsi qu’en webdiffusion afin d’échanger et de voir en action, un milieu éducatif qui favorise l’utilisation du web 2.0 et des technopédagogies au quotidien.

Le C@HM participe à plusieurs projets innovants depuis plusieurs années.  Le C@HM est la seule école francophone en Atlantique à avoir rejoint les rangs du Réseau des écoles innovatrices d’Industrie Canada en 2003.  L’école a déployé un projet de blogues depuis douze ans et a été l’une des premières écoles à participer à l’initiative des ordinateurs portables du ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick pour les élèves des 7e et 8e année en 2004.  L’école a aussi reçu un financement de l’organisme Labo brillant dans le développement d’un Labo créatif qui permet aux élèves d’avoir accès à du matériel technologique de création.

Cette année, les participants pourront compter sur la présence de trois conférenciers de renoms dont -Margarida Roméo, -Pierre-Yves Rochat, -Thierry Karsenti et -Maryus Bourgeois :

  • Margarida Roméo est directrice du Laboratoire d’Innovation et Numérique pour l’Education (LINE) à l’École supérieure du professorat et de l’éducation (ESPE) de l’Université de Nice Sophia Antipolis en France et chercheure à l’Université Laval au Québec. Ses recherches sur la cocréation numérique visent le développement des compétences du
    21e siècle par le biais de la programmation créative (FRQSC #CoCreaTIC), la robotique pédagogique et l’apprentissage par la construction physico-numérique de maquettes (#smartcitymaker).
  • Pierre-Yves Rochat est chargé du cours « Microcontrôleurs pour la commande de systèmes mécaniques », pour les étudiants en génie mécanique à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en Suisse. Il est le créateur du Massive Open Online Course (MOOC) « Comprendre les Microcontrôleurs », avec le professeur Jean-Daniel Nicoud. La 5e session de ce MOOC publié sur Coursera s’est terminée en décembre 2015, avec un total de plus de 37 000 inscriptions. Depuis la fin de ses études en 1980, Pierre-Yves Rochat travaille aussi à son compte. Le « Bureau d’ingénieur Pierre-Yves Rochat » a été très actif entre 1980 et 1995 dans le cadre des ordinateurs romands SMAKY.  Depuis 1997, Pierre-Yves Rochat est actif en Afrique francophone, principalement au Bénin, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso, au Cameroun, et au Congo. Il y passe plusieurs mois chaque année, principalement pour enseigner dans des écoles supérieures.  
  • Thierry Karsenti, M.A., M.Ed., Ph.D., est titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies de l’information et de la communication (TIC) en éducation. Le Programme des chaires de recherche du Canada se situe au cœur d’une stratégie nationale visant à faire du Canada l’un des meilleurs pays en matière de recherche et de développement. Thierry Karsenti détient une chaire de niveau 1 qui, selon le Programme des chaires de recherche du Canada, est attribuée à d’exceptionnels chercheurs reconnus par leurs pairs comme des chefs de file mondiaux dans leur domaine.  Les réalisations et innovations technopédagogiques en formations ouvertes ou à distance de Thierry Karsenti ont été reconnues tant sur le plan provincial, national et international. Notons aussi qu’il s’est mérité plusieurs prix dont le Prix quinquennal d’Excellence en enseignement.  Il se distingue également par la contribution de ses activités de recherche à la qualité de la pédagogie universitaire. Ses intérêts de recherche portent sur l’intégration pédagogique des nouvelles technologies, les pratiques pédagogiques des enseignants, les formations ouvertes et à distance, et la motivation.  Les différents projets à rayonnement international auxquels le professeur Karsenti participe inscrivent ses activités professionnelles dans un vaste réseau international où les technologies de l’information et de la communication et les formations ouvertes et à distance deviennent une priorité pour l’éducation.
  • Maryus Bourgeois est présentement conférencier et consultant en éducation. Il met sa passion pour le leadership au service de l’éducation et des entreprises. Sa mission est d’aider et d’inspirer les leaders à exprimer leur plein potentiel, à avoir un impact positif sur les gens autour d’eux et à obtenir de meilleurs résultats dans toutes les sphères de leur vie.Depuis 17 ans, il exerce un leadership en éducation, particulièrement dans le domaine de l’enseignement et de l’apprentissage à l’ère du numérique. Au cours de sa carrière, il a occupé les postes d’enseignant de français au secondaire, de conseiller pédagogique, de conseiller pédagogique provincial, de coordonnateur responsable de l’intégration des compétences du 21e siècle, de direction adjointe à l’intermédiaire et au secondaire. Au cours des deux dernières années, il a occupé le poste de Leader pédagogique au sein de l’équipe TacTIC.

    Ses diverses expériences et ses compétences en innovation, en leadership, en pédagogie et en andragogie l’amènent à accompagner des directions d’école et des conseils scolaires ainsi qu’à collaborer avec divers partenaires en éducation ou avec des entreprises dans des projets et des initiatives qu’ils mettent en oeuvre ou dans l’organisation d’événements.

    Marius croit que tout est possible pour vous. C’est une question de leadership et de croissance personnelle intentionnels.

    Parce que le leadership, ça part de soi!

La programmation continuera d’évoluer dans les prochains mois afin d’enrichir les échanges et les rencontres qui seront proposés du 25 au 27 janvier 2018 à partir du site Web suivant : http://clair2018.com .

Les participants sont donc invités à coconstruire l’horaire des activités et partager les meilleures pratiques pédagogiques qui animent toutes les écoles de la francophonie et d’ailleurs.  Le colloque Clair2018 sera donc une occasion unique où les chercheurs pourront continuer à côtoyer les praticiens et à permettre le réseautage et l’échange des pratiques gagnantes en salle de classe.

En terminant, la rencontre Clair2018 sera une opportunité pour la région de faire rayonner les pratiques pédagogiques, organisationnelles et culturelles du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska et du DSFNO.  De plus, ce sera une occasion unique de faire découvrir le Haut-Madawaska aux participants qui viendront de toute la francophonie canadienne et d’ailleurs dans le monde.

-30-

PromoClair2018

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-30-

Pour connaitre les détails de cette nouvelle ou pour toutes autres informations sur l’école, vous pouvez communiquer avec Roberto Gauvin, directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska au numéro 506-992-6006.

Cérémonie de fin d’année au CAHM…

Cérémnie juin 2017 au CAHMC’est le 21 juin dernier qu’avait lieu au Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska une cérémonie de fin d’année.  Comme chaque année, les élèves, leurs parents et les membres de la communauté étaient invités à venir célébrer une autre année couronnée de succès.

Cette cérémonie est l’occasion de souligner les efforts des élèves pour leur travail académique et pour leur participation aux activités parascolaires en leur offrant certificats, médailles et bourses. Au programme de la soirée, en plus des présentations diverses, deux numéros musicaux dont la chanson thème de l’école par trois élèves.

Dans son allocution, le directeur de l’école, M. Roberto Gauvin a tenu à souligner le travail des membres du personnel afin d’améliorer les apprentissages et à souligner les efforts de tous les élèves dans leurs réussites scolaires.

Afin de saluer les efforts exemplaires des élèves de la quatrième à la huitième année, des médailles ont été présentées.  42 élèves de la 4e à la 8e année ont reçu une médaille d’or dans l’une ou l’autre des 7 catégories suivantes ; le rendement académique, le respect, l’amélioration, l’art, la musique, l’éducation physique et un coup de cœur de l’enseignant.

Voici le tableau des récipiendaires des médailles de cette année ;
medailles2017Le travail des athlètes sportifs a aussi été souligné.  Des trophées furent présentés aux athlètes de la relève ainsi qu’aux athlètes de l’année. Encore une fois cette année, la communauté était invitée à soumettre le nom des candidats et un comité de sélection a procédé aux nominations.  C’est ainsi que les élèves suivants ont été récompensés ;

Athlète masculin de la relève:  Rémy Picard

Athlète féminine de la relève : Audrey Albert

Athlète féminine de l’année:  Emalee Bossé

Athlète masculin de l’année:    Jérémy Lavoie

De plus, Lee-Roy Lang a reçu le prix de l’élève bénévole de l’année pour avoir accumulé plus de 40 heures de bénévolat dans la communauté au cours des huit derniers mois.  Il a reçu un inukshuk symbolisant la solidarité, l’entraide, l’amitié, la force du travail d’équipe et l’espoir.

Finalement, c’est grâce à un partenariat avec le comité de parents du C@HM ainsi que le comité « Donner au suivant » que quatre bourses ont été remises à des élèves de 8e année qui se sont démarqués tout au long de l’année scolaire.  Chacune de ces bourses était accompagnée de chèques cadeaux totalisant un montant de 150 $.

William Corriveau a reçu la Bourse CAHMlot qui est présentée à un élève de 8e année pour souligner son implication dans la vie étudiante.

Françis Chassé a reçu la Bourse de rendement académique qui vise à reconnaitre l’élève qui a eu une excellente note académique en huitième année.

Roxanne Ouellette a reçu la Bourse « Donner au suivant » qui vise à reconnaitre un élève qui travaille dans l’ombre et qui contribue à l’école en partageant ses connaissances, son temps et à faire avancer divers projets.

 

Quant à Jérémy Lavoie, il a reçu la bourse d’excellence qui vise à souligner le travail académique tout en incluant l’implication de l’élève dans la vie étudiante. Le récipiendaire de cette bourse pour cette année, en plus d’avoir obtenu le meilleur résultat académique, a su se démarquer aussi bien sur le plan sportif ainsi qu’au déroulement de la vie étudiante.

Nous remercions la communauté qui s’est déplacée en grand nombre au Centre Multifonctionnel de Clair.

Cérémonie juin 2017 CAHM élèves de 8e

Photo 1 : Jérémy Lavoie recevant la Bourse d’excellence en compagnie de Roberto Gauvin, directeur et de Mme Chantal Ouellette, présidente du Comité de parents du CAHM

Photo 2 : Classe de 8e année avec la photographie offerte en souvenir de la maternelle et qui poursuivront leurs apprentissages à la Cité des Jeunes l’an prochain.

 

Voici le lien vers l’album de toutes les photographies de cette soirée.

Clair2017 : Les pratiques pédagogiques les plus avant-gardistes sous les projecteurs!

Clair2017 Labo créatifLe 24 janvier 2017

Communiqué de presse — Pour diffusion immédiate

Clair — Du 26 au 28 janvier, le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) mettra à nouveau sous les projecteurs les pratiques pédagogiques les plus avant-gardistes, à l’occasion de l’évènement Clair2017.

Clair2017 est un colloque d’envergure internationale destiné aux pédagogues intéressés par les nouvelles tendances en matière d’éducation. Il s’agit du huitième rendez-vous du genre en autant d’années à être orchestré par le CAHM.

Cette année, un nombre record de 325 personnes sont attendues. De plus, les conférences qui y seront présentées pourront être suivies partout sur la planète. Elles seront diffusées en direct sur le Web, grâce à un partenariat avec l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE).

Conférenciers de renom

Comme tous les ans, le colloque accueillera plusieurs conférenciers de renom. Ainsi, les participants à Clair2017, sur place ou en ligne, auront la chance de voir et d’entendre Rosée Morissette, Ollivier Dyens, Cyrille Simard et Phillippe Guillem de la France..

Emballez-nous. Mais faites ça vite !

Pour la troisième année consécutive, les participants pourront faire l’expérience d’une session de présentations rapides — ou Ignite. Il s’agit d’un style de présentation orale, appuyée par un diaporama, où les conférenciers ne disposent que de quelques minutes pour faire valoir leurs idées. Le thème retenu pour l’occasion est la passion professionnelle.

En tout, six participants se prêteront tour à tour au jeu. Ils devront présenter 20 diapositives et chacune ne s’affichera que 20 secondes, top chrono.

Forum des pratiques gagnantes

Une vingtaine d’éducateurs partageront leurs succès en salle de classe, grâce à leur façon de voir l’éducation autrement. Ils seront les artisans du Forum des pratiques gagnantes, une activité très prisée par les participants du colloque, d’année en année.

Le CAHM, une école techno !

Le CAHM est réputé pour ses pratiques pédagogiques visionnaires et pour son utilisation judicieuse des technologies d’information et de communication (TIC). Dans cette école primaire du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), qui accueille 197 élèves de la maternelle à la huitième année, les enfants sont notamment initiés à la robotique, ils alimentent leurs blogues (cybercarnets) et produisent leurs propres émissions dans leurs studios de radio.

Les élèves et les enseignants du CAHM montreront avec plaisir aux participants de Clair2017 les projets sur lesquels ils travaillent cette année, dans le cadre de la Foire pédagogique. Ils ouvriront notamment les portes de leur deux Labos créatifs, qui consistent en espaces réservés à l’expérimentation. Les enfants y utilisent des technologies telles que des imprimantes 3D, des microscopes électroniques et même des drones.

Fait à souligner : pour la durée de Clair2017, des élèves du CAHM et du Carrefour de la jeunesse d’Edmundston produiront des émissions spéciales qui seront diffusées au 104,5 FM dans la région de Clair. Leurs émissions seront également présentées sur le Web (http://clair2017.com).

Pour tout savoir sur la programmation de Clair2017 : http://clair2017.com/

Pour plus de détails sur le Labo créatif du CAHM : http://labocahm.com

-30-

Clair2017 ; Voir l’éducation autrement…

logotransparentclair2017Clair, 12 septembre 2017.

Le directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska, Roberto Gauvin est fier d’annoncer qu’un huitième colloque international concernant la pédagogie et les technologies de l’information et des communications en éducation se tiendra du 26 au 28 janvier 2017 à Clair au Nouveau-Brunswick.

Le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska a la chance depuis 2010 d’organiser une rencontre internationale concernant l’utilisation des technopédagogies. En sept ans, c’est tout près de 2000 participants d’un peu partout au Canada et même d’Europe qui ont convergé à l’école pour prendre part à ce colloque. Sous le thème « Voir l’éducation autrement… », des visites de classes, une session Ignite, une foire pédagogique, un forum de pratiques gagnantes ainsi que plusieurs conférences majeures seront présentés. Ce colloque permet à tous les francophones du monde de se donner rendez-vous en personne ainsi qu’en webdiffusion afin d’échanger et de voir en action, un milieu éducatif qui favorise l’utilisation du web 2.0 et des technopédagogies au quotidien.

Le CAHM participe à plusieurs projets innovants depuis plusieurs années. Le CAHM est la seule école francophone en Atlantique à avoir rejoint les rangs du Réseau des écoles innovatrices d’Industrie Canada en 2003. L’école a déployé un projet de blogues depuis douze ans et a été l’une des premières écoles à participer à l’initiative des ordinateurs portables du ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick pour les élèves de 7e et 8e année en 2004. L’école a aussi reçu un financement de l’organisme Labo brillant dans le développement d’un Labo créatif qui permet aux élèves d’avoir accès à du matériel technologique de création.

Cette année, les participants pourront compter sur la présence de 4 conférenciers de renoms dont : Olivier Dyens, Rosée Morissette, Philippe Guillem ainsi que Cyrille Simard.

Olivier Dyens est professeur titulaire et premier vice-recteur exécutif adjoint (études et vie étudiante) à l’Université McGill de Montréal. Il est aussi l’auteur de onze livres dont: La Condition inhumaine publié aux Éditons Flammarion; Les Murs des planètes; suivi de La Cathédrale aveugle (textes et cédérom);  un recueil de poésie multimédia publié chez VLB Éditeur, finaliste pour le prix poésie Terrasses Saint-Sulpice de la revue Estuaire et Chair et Métal; L’Évolution de l’homme la technologie prend le relai publié par VLB éditeur, qui s’est mérité le prix du meilleur essai de la Société des écrivains (secteur Montréal) et qui a été publié en anglais chez MIT Press. Son onzième livre, Enfanter l’inhumain, le refus du vivant, vient de sortir aux Éditions Triptyque. Ses oeuvres numériques ont été exposées au Canada, en Allemagne, en Argentine, en Arménie, aux États-Unis, au Venezuela et au Brésil. Olivier Dyens a été webmestre des sites Chair et Métal, Continent et la Condition inhumaine.

Rosée Morissette : Depuis 17 ans, Rosée Morissette travaille en tant que consultante privée en éducation à l’échelle du Canada. Une grande partie de ses interventions actuelles consistent à accompagner le personnel enseignant et les directions d’écoles dans leur processus de changement. Rosée Morissette a travaillé comme enseignante au secondaire pendant 13 ans et au primaire pendant ans. Elle a également été directrice d’école et conseillère pédagogique.

Phillippe Guillem enseigne à Talence dans le département de la Gironde en France tout près de l’université où il se ressource en participant aux travaux du Scrime, un laboratoire de recherche musicale. Maitre formateur, il fait le pont entre la recherche, la formation des adultes (un jour par semaine), et ses pratiques de classes (4 jours par semaine). En 2014, Philippe Guillem avait présenté un projet Twitter en maternelle au forum des enseignants innovants de Bordeaux. En015 il a présenté plusieurs projets où l’éducation musicale tient une grande place avec l’utilisation du méta piano.

Cyrille Simard : Après ses études à l’Université de Moncton au campus d’Edmundston (UMCE) et à l’Université Laval, il a débuté sa carrière à l’UMCE en tant que Directeur de l’éducation permanente. Cyrille a par la suite poursuivi sa carrière au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie en France, où il a été responsable de projets internationaux. De retour à Edmundston, il s’est investi dans le milieu des affaires en fondant, entre autres, une firme d’expertise-conseil en gestion du savoir et en technologie de l’information. Monsieur Simard a toujours été fortement impliqué dans sa communauté. Il a été, tour à tour, président de la Société historique du Madawaska, du Salon du Livre d’Edmundston, du Conseil scolaire des frontières, d’Entreprise Madawaska et il a siégé au conseil d’administration de nombreuses autres organisations. Il en est à son deuxième mandat à la mairie d’Edmundston.

La programmation continuera d’évoluer dans les prochains mois afin d’enrichir les échanges et les rencontres qui seront proposés du 26 au 28 janvier 2017 à partir d’un WIKI (Site web interactif) à l’adresse : http://clair2017.com. Les participants sont donc invités à co construire l’horaire des activités et partager les meilleures pratiques pédagogiques qui animent toutes les écoles de la francophonie et d’ailleurs. Le colloque Clair2017 sera donc une occasion unique où les chercheurs pourront continuer à côtoyer les praticiens, permettre le réseautage et l’échange des pratiques gagnantes en salle de classe.

En terminant, la rencontre Clair2017 sera une opportunité pour la région de faire rayonner les pratiques pédagogiques, organisationnelles et culturelles du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska. De plus, ce sera une occasion unique de faire découvrir le Haut-Madawaska aux participants qui viendront de toute la francophonie canadienne et d’ailleurs dans le monde.

-30-

Pour connaitre les détails de cette nouvelle, ou pour toutes autres informations sur l’école, vous pouvez communiquer avec le directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska, Roberto Gauvin, au numéro 992-6006.

clair2017pub

Clair2016 : Les pratiques pédagogiques les plus avant-gardistes sous les projecteurs!

Labo CAHM 2016Clair — Du 28 au 30 janvier, le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) mettra à nouveau sous les projecteurs les pratiques pédagogiques les plus avant-gardistes, à l’occasion de l’évènement Clair2016.

Clair2016 est un colloque d’envergure internationale destiné aux pédagogues intéressés par les nouvelles tendances en matière d’éducation. Il s’agit du sixième rendez-vous du genre en autant d’années à être orchestré par le CAHM.

Cette année, 225 personnes sont attendues. De plus, les conférences qui y seront présentées pourront être suivies partout sur la planète. Elles seront diffusées en direct sur le Web, grâce à un partenariat avec l’Université de Moncton, campus d’Edmundston (UMCE).

Conférenciers de renom

Comme tous les ans, le colloque accueillera plusieurs conférenciers de renom. Ainsi, les participants à Clair2016, sur place ou en ligne, auront la chance de voir et d’entendre Biz, auteur et membre du groupe Loco Locass, Mme Thérèse Laferrière, M. Benoit Petit et de même que M. Yves Doucet.

Emballez-nous. Mais faites ça vite !

Pour la deuxième année consécutive, les participants pourront faire l’expérience d’une session de présentations rapides — ou lignite. Il s’agit d’un style de présentation orale, appuyée par un diaporama, où les conférenciers ne disposent que de quelques minutes pour faire valoir leurs idées. Le thème retenu pour l’occasion est l’engagement.

En tout, cinq participants se prêteront tour à tour au jeu. Ils devront présenter 20 diapositives et chacune ne s’affichera que 20 secondes, top chrono.

Forum des pratiques gagnantes

Une vingtaine d’éducateurs partageront leurs succès en salle de classe, grâce à leur façon de voir l’éducation autrement. Ils seront les artisans du Forum des pratiques gagnantes, une activité très prisée par les participants du colloque, d’année en année.

Le CAHM, une école techno !

Le CAHM est réputé pour ses pratiques pédagogiques visionnaires et pour son utilisation judicieuse des technologies d’information et de communication (TIC). Dans cette école primaire du District scolaire francophone du Nord-Ouest (DSFNO), qui accueille un peu plus de 200 élèves de la maternelle à la huitième année, les enfants sont notamment initiés à la robotique, ils alimentent leurs blogues (cybercarnets) et produisent leurs propres émissions dans leurs studios de télévision et de radio.

Les élèves et les enseignants du CAHM montreront avec plaisir aux participants de Clair2016 les projets sur lesquels ils travaillent cette année, dans le cadre de la Foire pédagogique. Ils ouvriront notamment les portes de leur Labo créatif, qui consiste en un espace réservé à l’expérimentation. Les enfants y utilisent des technologies telles que des imprimantes 3D, des microscopes électroniques et même des drones.

Fait à souligner : pour la durée de Clair2016, des élèves du CAHM et du Carrefour de la jeunesse d’Edmundston produiront des émissions spéciales qui seront diffusées au 104,5 FM dans la région de Clair. Leurs émissions seront également présentées sur le Web (http://acadiepedia.com).

Pour tout savoir sur la programmation de Clair2016 : http://clair2016.com

Pour plus de détails sur le Labo créatif du CAHM : http://labocahm.com

Un nouveau partenariat dans le cadre du programme ENVOL

Clair, 30 septembre 2015.

Le directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM), Roberto Gauvin est fier d’annoncer qu’un partenariat de grande envergure entre la Corporation au bénéfice du développement communautaire Madawaska Inc. (CBDC Madawaska) et le CAHM vient d’être mis sur pied dans le cadre du programme ENVOL. L’acronyme ENVOL fait référence à la chanson thème de l’école « Prendre son envol » et signifie ; Programme d’Exploration Novateur avec des Volets Orientant et en Leadership. Ce programme existe au CAHM depuis plusieurs années et permet aux élèves de la maternelle à la 8e année de développer leurs talents et de s’entreprendre dans différents volets offerts par les membres du personnel et plusieurs bénévoles de la communauté.

Le nouveau partenariat avec la CBDC permettra à l’école d’offrir des volets de types entrepreneuriaux et orientants à tous les élèves de la 6e à la 8e année. À titre d’exemple, les volets proposés cette année seront :

1- Maison de publicité et de production vidéo
2- Publicité à la radio ;
3- Composition de trame sonore pour vidéos ;
4- Groupe de création de décors ;
5- Construction de meubles artisanaux.

En plus ce ces volets, les élèves auront aussi la chance de suivre un module de bénévolat offert par Mme Brigitte Long, enseignante au CAHM et un volet de préparation à la rédaction d’un curriculum vitae et de préparation à des entrevues qui sera animé par Mme Cathy Pelletier, directrice générale de la chambre de commerce Haut Madawaska.

L’apport de la CBDC se fera au niveau des ressources financières pour donner accès à différentes ressources humaines pour ainsi appuyer le CAHM dans leur démarche et pour assurer le développement entrepreneurial des volets proposés.

Mme Claudine Dionne, directrice adjointe et responsable du programme ENVOL croit que ce partenariat permettra aux élèves de « s’entreprendre et de s’engager dans la communauté. Avoir la chance de créer un partenariat avec la CBDC, permettra aux élèves de rencontrer des consultants d’expérience qui pourront les aider à développer un modèle entrepreneurial qui pourra être utilisé dans leur avenir. De plus, à l’école, les élèves ont la chance de manipuler certains appareils technologiques. Avec ces volets, ils auront la chance de partager leurs connaissances avec la communauté».

De son côté, Micheline Lavoie, directrice exécutive à la CBDC Madawaska inc. estime qu’ « en tant qu’organisme dévoué au développement entrepreneurial, nous encourageons l’entrepreneuriat comme choix de carrière et sommes très fiers partenaire dans l’appui pour le programme ENVOL. Nous sommes heureux de participer à l’épanouissement de ces jeunes. Une initiative de la sorte permet aux jeunes d’emporter avec eux un bagage de connaissances intéressantes dans l’évolution de leur vie-carrière pour les années à venir ».

Marilou Lang, présidente du Conseil des élèves du CAHM croit que « En tant qu’élève du CAHM et présidente de l’école, je trouve que ces nouveaux volets du programme seront un atout dans nos apprentissages. Faire du travail et aider dans la communauté sont des parties importantes qui nous serviront dans le futur. Je trouve important que nous, les jeunes, apprenions comment le sens des affaires et la communication sociale fonctionnent dans le domaine du travail. ».

En terminant, un site web permettra aux élèves de développer leurs pages d’entreprises et la communauté pourra ainsi voir le développement des projets tout au long de l’année scolaire.

ENVOL au CAHM

 

Photographie ; Mme Jaimie Corriveau bénévole au CAHM, participe à plusieurs projets au Labo créatif du CAHM ainsi qu’au programme ENVOL depuis plusieurs années. On la voit ici en compagnie de Brianna Bouchard (à gauche) et Amy Carrier (à droite).

-30-

Pour connaitre les détails de cette nouvelle, ou pour toutes autres informations sur l’école, vous pouvez communiquer avec le directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska, Roberto Gauvin, au numéro 992-6006.

Invitation aux médias et aux membre de la communauté;

Le directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) invite tous les médias de la région à assister à une conférence de presse qui sera présentée le mercredi 30 septembre à 10h30 au Labo créatif du CAHM, 323 boulevard Long à Clair. Un important partenariat entre la Corporation au bénéfice du développement communautaire Madawaska Inc. (CBDC Madawaska) et le Programme ENVOL du CAHM sera annoncé à ce moment. De plus, des personnes ressources de ce projet seront sur place pour rencontrer les médias suite à l’annonce officielle. Un document de presse vous sera remis à ce moment. Une confirmation de votre présence serait appréciée en téléphonant la réception au 992-6006. Merci de votre collaboration habituelle.

Clair2016; Voir l’éducation autrement !

Clair2016Clair, le 14 septembre 2015

Le directeur du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska,  Roberto Gauvin est fier d’annoncer qu’un septième colloque international concernant la pédagogie et les technologies de l’information et des communications en éducation se tiendra du 28 au 30 janvier 2016 à Clair au Nouveau-Brunswick.

Le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska a la chance depuis 2010 d’organiser une rencontre internationale concernant l’utilisation du web 2.0 en éducation à Clair au Nouveau-Brunswick. En cinq ans, c’est tout près de 1500 participants d’un peu partout au Canada et même d’Europe qui ont convergé à l’école pour prendre part à ce colloque.  Sous le thème « Voir l’éducation autrement… », des rencontres, une foire pédagogique, des échanges de pratiques gagnantes ainsi que plusieurs conférences majeures sont présentés.  Ce colloque permet à tous les francophones du monde de se donner rendez-vous afin d’échanger et de voir en action, un milieu éducatif qui favorise l’utilisation du web 2.0 et des technologies de l’information et des communications (TIC) au quotidien.

Le CAHM participe à plusieurs projets innovants depuis plusieurs années.  Le CAHM est la seule école francophone en Atlantique à avoir rejoint les rangs du Réseau des écoles innovatrices d’Industrie Canada en 2003.  L’école a déployé un projet de blogues depuis dix ans et participe à l’initiative des ordinateurs portables du ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick pour les élèves de 7e et 8e année.  L’école a aussi reçu un financement majeur l’an dernier de l’organisme Labo Brillants dans le développement d’un Labo créatif qui permet aux élèves d’avoir accès à du matériel technologique de création.

Cette année, les participants pourront compter sur la présence de 4 conférenciers dont :  l’auteur et rappeur Biz, Thérèse Laferrière, Benoit Petit et Yves Doucet. 

Biz ; C’est sous le nom de Fréchette que cet auteur-rappeur voit le jour en 1974. Après un baccalauréat en récréologie à l’UQTR, il choisit finalement les mots et la musique, et cofonde le groupe Loco Locass dans les années 90.   En solo, Biz présente des conférences depuis plus de 15 ans et use aussi de sa plume comme écrivain, comme en témoignent ses livres ; Dérives, Les Incollables et le roman jeunesse La chute de Sparte.  Il est aussi lauréat du Prix des bibliothèques de Montréal. Très chargée, l’année 2012 voit ce grand défenseur de la langue française devenir tour à tour professeur d’expression orale à Star Académie et comédien dans La Chasse-Galerie, où il emprunte les mots de son ancêtre Louis Fréchette dans le rôle de Jos Violon. Le tout, combiné à la sortie du quatrième disque de Loco Locass.  En 2014, Biz publie un nouveau roman, le thriller abitibien Mort-Terrain.

Thérèse Laferrière est professeure titulaire à l’Université Laval. Elle a poursuivi des études doctorales en éducation humaniste à l’Université de Boston où elle a obtenu le doctorat en 1978. Elle a aussi enseigné à l’Université de Montréal ainsi qu’à Assumption College et à Boston University au Massachusetts.

Elle a occupé des fonctions administratives à l’Université Laval de 1983 à 1995 : directrice du département de Psychopédagogie, vice-doyenne à l’enseignement (deux mandats de deux ans) et doyenne (deux mandats de quatre ans). Ces fonctions l’ont amenée à mieux comprendre le développement organisationnel.

Profondément convaincue de la nécessité d’une synergie entre les savoirs théorique et pratique, elle forme des alliances université(s) – milieu(x). Elle fait la conception d’environnements d’apprentissage en réseau (communautés d’apprentissage, communauté de pratique, communautés d’élaboration de connaissances). Elle étudie, sous l’éclairage de la psychologie des groupes et de la perspective socioconstructiviste en sciences cognitives et à des fins de réussite scolaire et éducative, les phénomènes qui se produisent au sein de la classe, communauté d’apprentissage. Dans son propre enseignement, elle intègre les technologies de l’information et de la communication de manière à enrichir l’expérience d’apprentissage des étudiantes et des étudiants; elle les fait participer, entre autres, à des communautés d’élaboration de connaissances. Plus d’une soixantaine d’étudiantes et d’étudiants, souvent praticiennes et praticiens de carrière, ont complété un essai, une maitrise ou un doctorat sous sa direction. Ses écrits et ses communications verbales font largement état de préoccupations de formation professionnelle.

Depuis janvier 2010, elle est la directrice du Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES). Depuis 2002, elle codirige le volet recherche de l’initiative École éloignée en réseau en tant que chercheure associée au Centre francophone d’informatisation des organisations (CEFRIO). Elle est aussi chercheure associée à l’Institut Technologies de l’information et Sociétés (ITIS, Université Laval) et à l’Institute for Knowledge Innovation and Technology (IKIT, Université de Toronto) où elle participe au design de communautés d’élaboration de connaissances (knowledge building communities) et d’activités de développement professionnel qui y sont reliées. Elle fut la responsable du thème Formation des pédagogues à l’intérieur du Programme de recherche – développement TéléApprentissage, subventionné par le Programme des centres d’excellence du Canada de 1995 à 2002.

Elle a été présidente de l’Association pour la formation des maitres de la Société canadienne pour l’étude de l’éducation (SCÉÉ) et, en 2001-2002, présidente de l’Association canadienne d’éducation. Plus récemment, elle a coordonné le groupe d’intérêt Technologie et formation des maitres de l’Association pour la formation des maitres à l’intérieur de la SCÉÉ.

Benoit Petit est conseiller pédagogique à la Commission scolaire de Saint-Hyacinthe et il œuvre au sein du Réseau pour le développement des compétences par l’intégration des technologies (RÉCIT). Par la collaboration et la créativité, Benoit cherche à tirer profit du potentiel du numérique au service de l’apprentissage. Il a une expertise dans l’intégration des TIC en éthique et culture religieuse. Il s’intéresse particulièrement à l’utilisation éthique des technologies en contexte scolaire autour de différents thèmes : citoyenneté numérique, médias sociaux, mobilité, vie privée, droit d’auteur, ressources éducatives libres et autres.

Yves Doucet est enseignant de mathématiques et de sciences depuis plus de 15 ans au Sud-Est du Nouveau-Brunswick, Yves Doucet est un passionné. La construction identitaire est au cœur de ses préoccupations depuis des années, et il est convaincu qu’il est dangereux pour l’école de négliger l’identité numérique des élèves et du personnel. Cet improvisateur et humoriste est un habitué de la scène, ayant remporté l’hiver dernier le concours L’Acadie Juste pour rire. Il avait aussi profité de son passage à Clair 2015 pour livrer un plaidoyer pour l’engagement. Il y croit d’ailleurs toujours…

La programmation continuera d’évoluer dans les prochains mois afin d’enrichir les échanges et les rencontres qui seront proposés du 28 au 30 janvier 2016 à partir d’un WIKI (Site web interactif) à l’adresse : http://clair2016.com. Les participants sont donc invités à coconstruire l’horaire des activités et partager les meilleures pratiques pédagogiques qui animent toutes les écoles de la francophonie et d’ailleurs.  Le colloque Clair2016 sera donc une occasion unique où les chercheurs pourront continuer à côtoyer les praticiens, permettre le réseautage et l’échange des pratiques gagnantes en salle de classe.

En terminant, la rencontre Clair2016 sera une opportunité pour la région de faire rayonner les pratiques pédagogiques, organisationnelles et culturelles du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska.  De plus, ce sera une occasion unique de faire découvrir le Haut-Madawaska aux participants qui viendront de toute la francophonie canadienne et d’ailleurs dans le monde.

-30-

afficheclair2016