Clair2011 accueillera le monde…

Comme vous le savez probablement déjà, le Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska a organisé l’an dernier une conférence internationale sur l’utilisation du web 2.0 en éducation. L’évènement fut un succès et plusieurs participants ont exprimé le désir de revivre cette expérience. Une quarantaine d’articles on été répertoriés suite à la présentation de cette première expérience. Nous avons donc mis en place un comité qui prépare déjà activement le colloque Clair2011. Sous le thème : « Voir l’éducation autrement » des rencontres, un BarCamp, une foire pédagogique ainsi que quatre conférences majeures seront au programme. Ce colloque permettra à tous les francophones du monde de se donner rendez-vous afin d’échanger et de voir en action, un milieu éducatif qui favorise l’utilisation du web 2.0, des technologies de l’information et des communications (TIC) au quotidien.
Cette année, les projets du CAHM auront encore une fois, la chance de voyager. C’est au Sommet de la francophonie à Montreux en Suisse que deux élèves et une enseignante iront démontrer notre savoir-faire en technologie de l’information et des communications.
Afin d’appuyer leur mission envers la francophonie, l’éducation et les nouvelles technologies, le ministère des Affaires intergouvernementales du Nouveau-Brunswick appuie ce projet afin d’assurer la participation d’une sommité internationale, en tant que conférencier ainsi que le district scolaire 3. Cette année, nous avons le plaisir de vous informer que nous accueillerons 4 conférenciers de renoms; M. Daniel Pereya, Mme Laurence Juin, M. François Guité et M. Sébastien Paquet.
M. Daniel Pereya est Docteur en Communication et professeur à l’Unité des technologies éducatives de la Faculté de Psychologie et des Sciences de l’éducation de l’Université de Genève (TECFA). Il y enseigne depuis 1986 après avoir dirigé le Centre audiovisuel pédagogique de l’École normale supérieure de l’Université de Dakar (1975-1985). Ses recherches et ses enseignements portent sur la communication éducative médiatisée, plus particulièrement dans le cadre des systèmes de formation entièrement ou partiellement à distance aux niveaux supérieurs et universitaires. Depuis 1990, il a participé activement au développement de la formation à distance en Suisse notamment, par ses études préalables, à la mise en œuvre du programme fédéral ” Campus virtuel suisse ” ; depuis 2000, il assume la coordination de l’apport de TECFA à ce programme. Il est actuellement directeur du Master MALTT (Master of Science in Learning and Teaching Technologies, TECFA) et du Certificat de formation en conception et développement de projets en eLearning, chercheur associé au Centre interuniversitaire sur la profession enseignante (CRIFPE, Québec) en tant que chercheur international et membre du Groupe d’études sur la Médiation du savoir de l’Université catholique de Louvain. Il est aussi l’auteur de plusieurs publications et ouvrages importants dans le domaine.
De son côté, Laurence Juin est une enseignante d’histoire, de géographie et de français au Lycée Pierre Doriole à La Rochelle en France. Mme Juin est une enseignante qui n’a pas froid aux yeux, une mère de quatre enfants et surtout, une internaute maintenant reconnue qui a joint les réseaux avec grand art, mais que tout récemment. Elle a connu beaucoup de succès en peu de temps dans la mise en réseau de ses étudiants au cours de la dernière année. Lor du BarCamp de samedi, Mme. Juin présentera un témoignage intitulé ; Une expérience au contact des TIC qui sert bien la pédagogie et les apprentissages.
François Guité est professeur d’anglais dans un Programme d’éducation internationale à Québec. Intrigué dès le début par les nouvelles technologies de l’information, il s’est associé très tôt à des amis pour former un groupe de réflexion sur les fondements pédagogiques. Cette aventure mena à des études postuniversitaires et un séjour dans le secteur privé. De retour à l’enseignement, il a poursuivi sa quête d’amélioration dans une sorte de recherche-action professionnelle. Plus récemment, cette expérimentation a porté sur l’individualisation et l’auto-gestion des apprentissages. Ayant trouvé dans les réseaux sociaux en ligne une incroyable source de formation professionnelle continue, il blogue depuis 2004. Entre novembre 2008 et juin 2010, il a travaillé au Centre de transfert pour la réussite éducative du Québec (CTREQ) afin de coordonner le Réseau d’information pour la réussite éducative (RIRE). Il a maintenant réintégré mes fonctions d’enseignant.
Pour sa part, Sébastien Paquet est un universitaire, un chercheur, et un « blogger » canadien reconnu pour son travail au sujet de l’Internet en côtoyant des précurseurs tels que Phillip Pearson, Ross Mayfield, David Weinberger, et Danah Boyd. M. Paquet a complété un doctorat en informatique en 2003 à l’université de Montréal. Sa thèse portait sur l’approche sociotechnologique pour partager la connaissance à travers différentes disciplines. Il a par la suite joint le Conseil National de Recherches Canada (CNRC) où il a travaillé avec Stephen Downes avant de se joindre à SocialText pendant une année en 2005. Il est actuellement un professeur à l’Université de Montréal au Québec.
En terminant, le colloque Clair2011 sera, encore cette année, une opportunité pour la région de faire rayonner les pratiques pédagogiques, organisationnelles et culturelles du Centre d’apprentissage du Haut-Madawaska. De plus, ce sera une occasion unique de faire découvrir notre belle région aux participants qui viendront de toute la francophonie canadienne et ailleurs dans le monde. Toutes les personnes intéressées à participer à cet événement peut consulter le site web officiel à l’adresse ; http://clair2011.com ainsi que pour tous les détails concernant la programmation, l’inscription, pour connaître ceux qui annoncent leur participation et les thèmes qui y seront développés.
Je remercie la communauté éducative ainsi que la communauté d’affaire de la région qui a supporté l’an dernier, Clair2010 et qui saura supporter l’édition de cette année. Nous avons déterminé, suite à notre expérience de l’an dernier, que nous devons limiter le nombre de places disponibles à 225 pour Clair2011 pour des raisons d’espace et de logistique. Les inscriptions reçues et payées avant le vendredi 3 décembre passeront en priorité mais il sera aussi possible de s’inscrire après le 3 décembre tant qu’il y aura des places. L’inscription générale est de 150 $ et comprend tous les repas, deux “vins et fromages” (jeudi et vendredi), les quatre conférences, la Foire Pédagogique, la soirée sociale et le BarCamp de samedi pour les inscriptions qui auront été reçues et payées au plus tard le 3 décembre 2010. L’inscription est de 125 $ pour les étudiants et le personnel du district scolaire 3 pour les inscriptions reçues et payées au plus tard le 3 décembre 2010. S’il reste des places après le 3 décembre 2010, l’inscription générale passera à 175 $ et à 150 $ pour les étudiants et le personnel du district scolaire 3. Plus de détails sur la page des inscriptions de Clair2011.
De plus, la participation à la Foire pédagogique est volontaire et gratuite pour tous les participants. Cette Foire pédagogique est une session d’affiche où il est possible de mettre en évidence des projets pédagogique qui utilisent les TIC. Il n’est pas nécessaire d’y demeurer en tout temps car les gens y circulerons pendant la durée du colloque. Il y aura environ 25 places disponibles. Veuillez donc vous inscrire rapidement, si vous désirez y participer afin de réserver votre place le plus tôt possible.
Au plaisir de vous accueillir les 27, 28 et 29 janvier 2011 !!!
Roberto Gauvin
Directeur
Centre d’@pprentissage du Haut-Madawaska

Un commentaire

  1. Nous trouvons votre initiative très bonne ,
    alors nous voudrions être membre de votre centre.
    merci.
    Le Reporter
    MIGAN S. BRUNO
    ( JOURNAL DU PEUPLE)
    Organe de presse écrite
    01BP7573
    Cotonou
    BENIN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *