Pourquoi le team-teaching au CAHM ?

Pourquoi pas ? Les enseignants cherchent constamment des moyens pour améliorer les apprentissages des élèves. Ainsi, essayer de nouvelles approches pour organiser différemment les salles de classes permet de trouver des façons intéressantes pour se doter de ressources supplémentaires sans occasionner de coûts et sans enlever des acquis. Au CAHM, 3 projets de team-teaching sont présentement en marche :
– Les élèves de sixième année (40 élèves, 5 enseignants participants)
– Les élèves de cinquième année (33 élèves, 2 enseignantes
participantes)
– Les élèves de septième année en science (34 élèves, 2 enseignants
participants)
C’est ainsi que les enseignants ont choisi de se regrouper et d’organiser leur classe sous forme de communauté d’apprentissages. Le but principal est de maximiser les apprentissages des élèves tout en créant une atmosphère propice à l’échange dans un milieu organisé, structuré et fonctionnel.
Les besoins des élèves en salle de classe sont de plus en plus différents et les enseignants ont à concilier avec les connaissances inégales de chacun. Nous réalisons que nous devons reconnaître ces différences afin d’obtenir le maximum pour chaque enfant. Il faut donc développer des stratégies qui permettent de respecter leur rythme et dans leur manière particulière d’exprimer sa pensée, ses sentiments et ses émotions. Pour les enseignants, le contexte de team-teaching leur donne la chance de s’entourer de collègues pour échanger sur ses pratiques pédagogiques et pour bâtir un réseau de support à l’intérieur même de l’école. Les enseignants s’enrichissent au contact de ses pairs grâce au questionnement, au partage des ressources et à l’organisation du travail entre les membres d’une même équipe.
Selon Mme Lisette Banville;
« Le team-teaching favorise l’amélioration des apprentissages des élèves, la communication et le support entre les enseignants concernés. Le travail d’équipe est mis en valeur. Nous devons travailler sur la même longueur d’ondes pour donner le maximum aux élèves.
En étant deux professeurs en permanence en classe, plusieurs possibilités s’offrent à nous. On peut diviser la classe en groupe de travail forçant les plus forts à se dépasser tout en accommodant les plus faibles dans leur cheminement.
Les élèves dérangeants sont scrutés à la loupe et sont pris en charge plus vite. L’enseignant responsable de la matière à enseigner ne perd pas de temps à régler des conflits, à répondre à la porte, à parler à un élève en particulier, à ramasser des devoirs, à passer des feuilles, à écrire des notes dans les agendas, etc… Tout se fait par l’enseignant coopérant qui assiste continuellement et efficacement. »
De son côté, Mme Mylaine Bouchard explique que « Personnellement, ce que j’aime du Team teaching, c’est qu’il est beaucoup plus facile de prendre soin de l’affectif de chaque enfant. Chaque élève présente des besoins différents, étant deux enseignants(es) on peut se permettre de les écouter afin qu’ils puissent par la suite mieux apprendre. Le Team teaching réduit également le nombre de leçons à préparer pour une enseignante, donc elle peut passer plus de temps avec ses élèves.
En 5e année, la façon dont nous fonctionnons présentement, c’est que chacune des enseignantes est responsable de préparer sa matière, permettant à l’autre d’être plus près des élèves. Nous sommes deux adultes à répondre aux questions des élèves, les deux groupes reçoivent la même information au même moment, nous sommes deux à veiller à leurs apprentissages et à pouvoir leur donner des explications supplémentaires. À deux, la gestion de classe est également plus facile. Par exemple, si une chicane s’est produite à la récréation, l’une peut s’occuper de régler la situation pendant que l’autre continue l’enseignement avec le reste du groupe. Aussi, une enseignante peut prendre un petit groupe d’élèves et faire une clinique de rattrapage avec eux, pendant que l’autre enseignante continue l’enseignement avec le reste du groupe. »
En terminant, certains élèves résume ainsi leur expérience ; « on ne peut pas faire tout ce qu’on veut parce qu’il y a toujours une maîtresse qui nous voit faire. C’est plaisant que ce ne soit pas toujours la même personne qui enseigne. Je n’aimerais pas ça qu’on divise la classe en deux. Moi j’aime ça quand on va travailler en petits groupes en arrière de la classe. »
Pas de doute que l’expérience suscite beaucoup d’enthousiasme chez le personnel enseignant et chez les élèves. Il faudra se donner du temps pour mesurer tous les avantages de cette approche. Nous tentons de finaliser les détails pour une visite dans la région de Québec afin de rencontrer et d’échanger avec d’autres enseignants qui vivent la même expérience.
À suivre…
Roberto Gauvin
Directeur

2 commentaires

  1. Nelson Magoon dit :

    Que de belles réflexions sur le team-teaching. Bravo à vous qui font l’effort pour que l’aventure soit un succès.
    J’ai fait du team-teaching pendant trois ans à la CDJ. C’est très formateur car, on apprend beaucoup l’un de l’autre.
    D’autant plus, nous évaluons constamment notre pratique ce qui fait de nous des enseignant.e.s plus actifs. Un peu comme une recherche action

  2. B.Long dit :

    Je trouve cela remarquable cette pratique. Tout semble si motivant et d’une certaine façon si simple. Les élèves et les enseignants en retirent certainement beaucoup.
    Nous avons tenter l’expérience en 1re année mais nous n’avons pas vécu les mêmes réussites. Le team-teaching était assez difficile donc nous faisions du co-enseignement. Nous regroupions les élèves une après-midi par semaine pour des sciences. Les petits d’âge de 6 ans ne sont peut-être pas assez responsables et autonomes face à leurs apprentissages? Une après-midi et nous étions exténuées face à toutes l’énergie que nous avions à donner à 28 petites personnes qui demandent beaucoup. S’il avait vécu l’expérience à tous les jours, peut-être en aurait-il été différents?
    Je devrai m’informer sur le sujet pour voir comment faire fonctionner un projet du genre avec des petits qui débutent leur cheminement scolaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *