Archive pour janvier 2015

Février 2015

Manger santé au resto, c’est possible! Il suffit de faire les bons choix et de profiter de ce moment de détente en bonne compagnie. Sur ce, voici un truc santé de vos diététistes en Santé publique pour vous aider à faire ces bons choix.

Certains restaurants servent des quantités d’aliments qui dépassent largement vos besoins. Évitez les super-portions! Commandez plutôt une petite entrée, une demi-portion ou une portion régulière que vous partagerez avec la personne qui vous accompagne. Lorsqu’on vous sert une trop grande quantité d’aliments, demandez qu’on vous emballe les surplus pour les rapporter à la maison.

Commandez le petit format de breuvage accompagné d’un verre d’eau plutôt que le grand format. Les boissons peuvent fournir une quantité importante de sucre additionnel chaque jour. Par exemple, une cannette de thé glacé contient 7 sachets de sucre, une bouteille de Cola de 591 ml contient 10 sachets de sucre tandis que 500 ml de boisson glacée de type «slush» dont les enfants raffolent peut contenir jusqu’à 24 sachets de sucre!

Ma santé… J’y participe!

Par nos partenaires de la Santé publique du Réseau de santé Vitalité, zone 4

Janvier 2015

Nos adolescents ne dorment pas assez…

Le sommeil est essentiel à la santé physique et mentale, mais de nombreux adolescents ne dorment pas suffisamment. Le manque de sommeil peut causer des problèmes de santé. De plus, comme la durée du sommeil des jeunes raccourcit, cela affecte directement leur rendement scolaire.

Chaque adolescent est différent, mais la plupart des adolescents entre 12 et 18 ans ont besoin de 8 h30 à 9 h30 de sommeil par nuit.

Moins les enfants dorment, moins ils sont concentrés et motivés. Comment expliquer ce manque de sommeil? En 10 ans, le monde a assisté à la généralisation des écrans, depuis les téléphones intelligents jusqu’aux ordinateurs portables, en passant par les tablettes en tout genre. Accros à ces outils informatiques, les jeunes textent, clavardent et bloguent jusque tard dans la nuit, empiétant sur leurs heures de repos.

Les nouvelles technologies seraient-elles incompatibles avec la biologie du sommeil?

L’utilisation de ces appareils avant le coucher rend l’endormissement plus difficile en raison de la stimulation apportée par leur contenu mais aussi de l’exposition à la lumière qui émane des écrans, laquelle diminue la sécrétion de mélanine (hormone du sommeil), ce qui contribue à désynchroniser le cycle du sommeil.

Comme parent, il est très important de promouvoir de saines habitudes de sommeil auprès de nos enfants et adolescents.

Ma santé… J’y participe!

Par nos partenaires de la Santé publique du Réseau de santé Vitalité, zone 4

Horaire tournoi de Volley-ball


Nos élèves de 8e publient un journal en anglais

Les élèves des deux classes d’anglais de 8e année ont publié un journal dans le cadre d’un projet entrepreneurial. Imprimé à 150 exemplaires, le journal a été vendu dans leurs familles durant la semaine du 15 au 19 décembre, et également lors du spectacle de Noël. Il est maintenant disponible en format PDF. 8A 8B

« Le travail a été entamé en septembre, et les élèves devaient choisir le sujet de leur article, faire une recherche ou préparer des questions si une entrevue était nécessaire, pour ensuite rédiger et corriger leur article. Des élèves ont ensuite fait la mise en page afin d’avoir le résultat final, » explique l’enseignante responsable du projet, Josée Deschênes Caron.

Pour Chanelle Beaulieu et Chloé Léger, deux élèves de la classe 8B, quoique ce projet ait demandé beaucoup de travail, elles en sont très fières. « Ce que nous avons le plus aimé était de faire des entrevues avec plusieurs personnes de notre communauté. Nous trouvons que c’est quand même un bon projet, car ça nous aide à mieux écrire en anglais, » ont-elles confié.

CDLJ NEWS

« Le goût de s’entreprendre, le travail d’équipe, le sens des responsabilités, la débrouillardise et la créativité, voilà quelques-unes des qualités entrepreneuriales qui ont été mises en valeur tout au long du projet, » ajoute l’agente communautaire et culturelle, Heidi Martin.

Une dizaine d’exemplaires ont également été remis gratuitement aux gens qui ont collaboré à la réalisation de ce journal. Si tout se déroule parfaitement, un deuxième exemplaire devrait paraître d’ici le mois de juin.

Ce projet a bénéficié du Fonds d’appui pour le développement de la culture entrepreneuriale en éducation, géré par l’organisme communautaire Place aux compétences.

8A 8B